Soudan du Sud : l'ONU condamne des incidents ayant mis en danger les Casques bleus

Une femme casque bleue à Juba, au Soudan du Sud. Photo ONU/Isaac Billy

22 mai 2014 – La Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) a exprimé jeudi sa préoccupation face à la récente multiplication des incidents qui perturbent les opérations de la mission et qui exposent les membres de son personnel à de graves risques pour leur sécurité.

Lors d'une réunion le 6 mai entre le Président du Soudan du Sud, Salva Kiir, et le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, M. Kiir avait réitéré l'engagement de son gouvernement à travailler avec la MINUSS et il avait affirmé qu'il avait donné l'ordre d'agir dans ce sens à l'ensemble des institutions sécuritaires et aux gouverneurs des États du pays.

« La Mission déplore que malgré cet engagement, certains éléments des forces de sécurité et des autorités locales ont attaqué et détenu de façon illégale deux membres du personnel de la MINUSS à Juba au cours des dernières semaines », a indiqué la mission onusienne dans un communiqué de presse.

« Malgré les autorisations nécessaires, il y a eu plusieurs incidents où l'accès a été interdit aux patrouilles de la MINUSS dans l'État de l'Unity et ailleurs. Les forces d'opposition ont également causé ce genre de problèmes », a ajouté la mission.

Ces actes sont des violations flagrantes du cadre légal du travail de l'ONU au Soudan du Sud et de l'accord sur le statut des forces. Selon l'article 48 de cet accord, le gouvernement du Soudan du Sud est tenu de prendre des mesures pour assurer la sécurité et la liberté de mouvement du personnel de la MINUSS.

« La Mission appelle le gouvernement du Soudan du Sud à mener des enquêtes immédiatement sur ces incidents et à traduire les auteurs des violations en justice. La Mission exige également que toutes les parties prenantes assurent la liberté de mouvement sans restrictions de l'ONU ainsi que la sécurité de son personnel », a-t-elle indiqué.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Soudan du Sud : Amos se félicite des 600 millions de dollars promis pour l'aide humanitaire

En savoir plus





Coup de projecteur