La FAO sollicite un engagement mondial pour affronter les enjeux liés à la nutrition

Une fillette est examinée à Bangui dans le cadre de programmes de lutte contre la malnutrition. Photo UNICEF/Roger LeMoyne

22 mai 2014 – Le Directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), José Graziano da Silva, a invité les pays à placer la nutrition au premier plan de leurs agendas nationaux et internationaux et à assumer un rôle de chef de file dans la prochaine Conférence internationale sur la nutrition (CIN2) qui sera organisée conjointement par la FAO et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) en novembre au siège de la FAO à Rome.

« La CIN 2 représente une formidable occasion de mettre la nutrition sur le devant de la scène. Ne passons pas à côté de cette opportunité », a déclaré M. Graziano da Silva en s'adressant à l'Assemblée mondiale de la santé à Genève.

Malgré les progrès réalisés au cours des vingt dernières années, plus de 840 millions de personnes sont encore victimes de sous-alimentation et 162 millions d'enfants souffrent de retards de croissance. Qui plus est, quelque 2 milliards d'individus, soit plus de 30% de la population mondiale, souffrent de « faim cachée », c'est-à-dire de carences en micronutriments, alors que, pendant ce temps, les taux d'obésité grimpent rapidement.

Le Directeur général de la FAO a exhorté les gouvernements à « faire entendre différentes voix » dans le débat, en soulignant les avantages d'une participation multipartenaires. Il a insisté sur le fait que si les Gouvernements ont le dernier mot quant aux décisions stratégiques, les acteurs non étatiques ont d'importantes contributions à faire.

« Nous estimons que la participation de multiples acteurs contribue au débat et au consensus politique nécessaire pour faire avancer l'agenda sur la nutrition tout en renforçant nos décisions, y compris pour la mise en œuvre du cadre d'action que nous souhaitons voir adopter par la Conférence en novembre », a expliqué M. Graziano da Silva.

La CIN2, qui se tiendra à Rome du 19 au 21 novembre, sera la première conférence intergouvernementale à aborder les problèmes nutritionnels du monde au XXIème siècle. Elle est organisée par la FAO et l'OMS avec d'autres organismes des Nations Unies et organes internationaux.

La conférence vise à accélérer les progrès réalisés en matière de nutrition par le biais de politiques nationales et d'une coopération internationale efficace, en examinant des moyens de surmonter les obstacles, et notamment en veillant à une meilleure prise en compte des besoins nutritionnels par les systèmes alimentaires.

La CIN2 devrait approuver une déclaration politique sur la nutrition et un cadre d'action destinés à garantir une mise en œuvre efficace des engagements pris lors de cette réunion de haut niveau.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Santé : l'OMS se félicite d'une augmentation de l'espérance de vie dans le monde

En savoir plus





Coup de projecteur