A Shangaï, Ban s'inquiète de l'augmentation des différends territoriaux en Asie

Sommet de la Conférence sur l’interaction et les mesures de confiance en Asie, à Shangaï, en Chine. Photo ONU/Mark Garten

21 mai 2014 – Au Sommet de la Conférence sur l'interaction et les mesures de confiance en Asie, à Shangaï, en Chine, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a exprimé mercredi son inquiétude concernant la hausse des différends territoriaux en Asie.

« La culture du dialogue est profondément ancrée en Asie. Vous êtes tous ici pour construire la confiance et renforcer l'interaction entre vos pays. Les habitants de la région comptent sur votre prévoyance et votre sagesse pour résoudre tous les différends par le dialogue et en conformité avec le droit international », a dit M. Ban aux participants du Sommet.

Le Secrétaire général a également pointé du doigt quatre autres domaines qui sont pour les Nations Unies une source de préoccupation en Asie.

Il a en particulier cité la situation en Syrie, mais aussi la prolifération des armes nucléaires et autres armes de destruction massive dans la région.

« La situation volatile dans la péninsule coréenne a mis en évidence la nécessité de parvenir à une dénucléarisation vérifiable. Cela signifie un dialogue et des négociations, y compris une reprise des pourparlers à six », a dit le Secrétaire général.

« Ces efforts doivent être accompagnés d'une amélioration des relations intercoréennes. Nous devons aussi tenir compte de la situation catastrophique en matière humanitaire et de droits humains en République populaire démocratique de Corée », a-t-il ajouté.

Ban Ki-moon s'est également dit préoccupé par le terrorisme et les activités criminelles. Il a rappelé que les Nations Unies étaient prêtes à aider les pays de la région à affronter des menaces spécifiques. Il a notamment estimé que la coopération régionale était cruciale pendant la période de transition en Afghanistan.

Enfin, le Secrétaire général a estimé qu'il fallait faire davantage pour lutter contre le changement climatique, rappelant qu'il accueillerait un Sommet sur le climat à New York le 23 septembre.

« À bien des égards l'avenir du monde se construit ici en Asie », a encore dit M. Ban. « L'Asie progresse. Il s'agit d'une source d'optimisme ».

En marge du Sommet, le Secrétaire général a rencontré le Président de la République islamique d'Iran, Hassan Rouhani, le Président d'Afghanistan, Hamid Karzai, et le Président du Sri Lanka, Mahinda Rajapaksa.


News Tracker: autres dépêches sur la question

A Shangaï, Ban discute de l'Ukraine et de la Syrie avec le Président russe Poutine

En savoir plus





Coup de projecteur