Soudan du Sud : Amos se félicite des 600 millions de dollars promis pour l'aide humanitaire

Un enfant portant de l’eau sur le site de Tomping de l’ONU. Photo ONU/Eskinder Debebe.

20 mai 2014 – Plus de 600 millions de dollars ont été promis mardi par les bailleurs de fonds internationaux pour répondre à la crise humanitaire qui frappe le Soudan du Sud, lors d'une conférence organisée par la Norvège en collaboration avec le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

« Ces promesses généreuses se traduiront, une fois payées, en assistance pour les personnes les plus vulnérables au Soudan du Sud et celles qui ont cherché refuge dans les pays voisins. L'ONU et ses partenaires humanitaires doivent maintenant faire leur part de travail », a déclaré la Secrétaire général adjointe des Nations Unies aux affaires humanitaires, Valerie Amos, qui co-présidait la conférence avec le Ministre norvégien des affaires étrangères, Børge Brende.

« Nous espérons que les parties au conflit honoreront leur accord signé le 9 mai. Les combats doivent cesser afin que les gens puissent planter et s'occuper de leur bétail. L'accès humanitaire doit être garanti afin que les organisations humanitaires puissent atteindre davantage de gens dans le besoin », a déclaré M. Brende.

La violence et la peur ont contraint plus de 1,3 million de personnes à abandonner leurs maisons depuis le début des combats au Soudan du Sud mi-décembre 2013. Cela inclut 325.000 personnes qui ont cherché refuge en Ethiopie, au Kenya, au Soudan et en Ouganda. Un tiers des Sud-Soudanais sont fortement exposés à l'insécurité alimentaire en raison des affrontements, des déplacements, des marchés détruits et des moyens de subsistance perturbés.

Les experts des Nations Unies des situations d'urgence font état d'une petite fenêtre d'opportunité pour éviter que la crise ne dégénère en une catastrophe ils estiment qu'il faut davantage d'accès et d'assistance humanitaires.

« Malgré la complexité de la situation sur le terrain, y compris le niveau élevé d'insécurité, les travailleurs humanitaires ont pu assister 1,3 million de personnes depuis le déclenchement du conflit. Mais il reste encore beaucoup à faire », selon OCHA.

« Les Nations Unies et leurs partenaires humanitaires ont besoin d'un total de 1,8 milliard de dollars pour mettre en œuvre leur plan d'intervention pour 2014. Le plan pour les réfugiés dans la région nécessite 371 millions de dollars. Les promesses faites aujourd'hui vont contribuer de manière substantielle au financement de ces appels de fonds », a ajouté OCHA.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Soudan du Sud : un tiers de la population victime d'une grave insécurité alimentaire – FAO

En savoir plus






Coup de projecteur