Myanmar : l’ONU inquiète de l’absence d’accès à des milliers de déplacés dans l'État de Kachin

Une femme prépare à manger dans un camp de déplacés dans l’État de Kachin au Myanmar. Photo: IRIN/Nyan Lynn

16 mai 2014 – Le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) au Myanmar a exprimé vendredi sa préoccupation concernant la situation dans l'État de Kachin, où l'intensification des combats a contraint des milliers de personnes à fuir et empêché l'accès aux travailleurs humanitaires.

Plus de 100.000 personnes ont été contraints de fuir depuis le début des combats entre les forces du gouvernement du Myanmar et des rebelles de Kachin il y a près de deux ans. La violence s'est intensifié en avril à Man Win Gyi, dans le sud de l'État et depuis l'accès des travailleurs humanitaires a été réduit.

« Nous sommes préoccupés par le manque de protection des civils bloqués le long de la frontière entre la Chine et le Myanmar », a affirmé l'OCHA dans un communiqué de presse. À l'approche de la saison des pluies, le risque d'inondations et de maladies hydriques augmente et il est nécessaire d'assurer l'accès à l'assainissement pour les civils.

Selon le chef de l'OCHA au Myanmar, Mark Cutts, des organisations locales ont pu accéder aux zones concernées pour fournir une aide humanitaire mais qu'il est nécessaire d'assurer un « accès sans entraves aux agences humanitaires à toutes les communautés affectées pour soutenir les efforts des organisations humanitaires locales ».


News Tracker: autres dépêches sur la question

Myanmar : l'UNICEF s’inquiète pour les enfants de Kachin

En savoir plus





Coup de projecteur