L'OMS prévient qu'il faut accorder davantage d'attention à la santé des adolescents

Une jeune Tchadienne dans un centre de jeunesse à Moundou, au Tchad. Photo UNICEF/P. Estve

14 mai 2014 – La dépression est la principale cause de maladie et de handicap chez les garçons et les filles âgés de 10 à 19 ans, selon un nouveau rapport de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) sur la santé des adolescents dans le monde publié mercredi.

Les trois principales causes de décès dans le monde dans cette tranche d'âges sont les accidents de la route, le VIH/sida et le suicide. L'OMS estime qu'à l'échelle planétaire, 1,3 million d'adolescents sont décédés en 2012.

Le rapport se base sur une grande quantité de données publiées et sur des consultations menées partout dans le monde auprès des 10-19 ans, et il rassemble pour la première fois toutes les orientations de l'OMS sur l'ensemble des problèmes de santé qui touchent cette population – y compris le tabagisme, la consommation d'alcool et de drogues, le VIH, les traumatismes, la santé mentale, la nutrition, la santé sexuelle et génésique, et la violence.

« Le monde n'accorde pas suffisamment d'attention à la santé des adolescents », a souligné la Sous-Directrice générale de l'OMS en charge de la santé de la famille, de la femme et de l'enfant, Flavia Bustreo, dans un communiqué de presse. « Nous espérons que ce rapport incitera les responsables de haut niveau à s'intéresser davantage aux besoins de santé des 10-19 ans et servira de tremplin pour accélérer l'action en faveur de la santé des adolescents. »

Au plan mondial, les accidents de la route sont la première cause de mortalité chez les adolescents, et la deuxième cause de maladie et de handicap dans cette population. Les garçons sont touchés de manière disproportionnée : ces décès sont plus de trois fois plus nombreux chez eux. Un meilleur accès à des transports publics fiables et sûrs permettrait de réduire le nombre d'accidents de la route dans cette tranche d'âge.

La dépression est la principale cause de maladie et de handicap dans cette tranche d'âges, tandis que le suicide est la troisième cause de décès. D'après certaines études, la moitié des personnes qui développent des troubles mentaux présentent leurs premiers symptômes avant l'âge de 14 ans.

En prodiguant les soins nécessaires aux adolescents atteints de problèmes de santé mentale, on évite des décès, mais aussi des souffrances tout au long de leur existence.

Depuis 2000, le nombre de décès dus à des complications de la grossesse et de l'accouchement a fortement diminué chez les adolescentes, en particulier dans les Régions où les taux de mortalité maternelle sont les plus élevés.

Selon les estimations, ces baisses ont été de 57%, 50% et 37%, respectivement, dans les Régions OMS de l'Asie du Sud-Est et de la Méditerranée orientale et dans la Région africaine. Malgré ces progrès, la mortalité maternelle reste la deuxième cause de décès chez les filles âgées de 15 à 19 ans à l'échelle mondiale, derrière le suicide.

Par contre, le nombre de décès liés au VIH est en hausse parmi les adolescents. Ce phénomène touche principalement la Région africaine où, pourtant, ce chiffre est en baisse dans tous les autres groupes de population. Le VIH est désormais la deuxième cause de décès chez les adolescents au plan mondial.

L'adolescence est une période charnière pour poser les bases d'une bonne santé à l'âge adulte. C'est là en effet qu'apparaissent, ou sont renforcés, de nombreux comportements et conditions favorisant le développement des principales maladies non transmissibles.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le TPI de l’ONU entendra demain Slobodan Milosevic

En savoir plus





Coup de projecteur