L'ONUDC appelle à renforcer la lutte contre le braconnage et l'exploitation illicite des forêts

Photo ONU/John Isaac

13 mai 2014 – Le Directeur exécutif de l'Organisation des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), Yury Fedotov, a exhorté mardi la communauté internationale à renforcer la lutte contre le braconnage et l'exploitation illicite des forêts qui génèrent pour les réseaux criminels un revenu évalué entre 8 et 10 milliards de dollars par an.

« Le braconnage a atteint des niveaux tels qu'un certain nombre d'espèces emblématiques et d'espèces moins connues risquent d'être exterminées au cours de la décennie à venir, et nous porterons tous une part de responsabilité pour ces pertes », a déclaré M. Fedotov lors de la 23ème session de la Commission sur la prévention des crimes et la justice pénale, qui a lieu actuellement à Vienne en Autriche.

Le chef de l'ONUDC a souligné que le commerce illicite des espèces sauvages doit être reconnu partout comme un crime grave et que cela doit se traduire dans la loi et dans les systèmes de justice pénale afin que les auteurs de ces crimes soient poursuivis et punis, aussi bien dans les pays d'origine de ces espèces que dans les pays où elles sont commercialisées.

L'ONUDC a annoncé qu'un programme de lutte contre les crimes liés au braconnage et à l'exploitation illicite sera lancé prochainement pour offrir un soutien et une assistance aux pays pour mieux combattre ces crimes, en renforçant les capacités d'enquête et de mise en examen des suspects.

Le programme devrait également servir à mieux lutter contre la corruption et le blanchiment d'argent et aider les autorités à mettre en place des moyens de subsistance alternatifs pour les communautés affectées.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'ONUDC appelle à renforcer la lutte contre les crimes liés à la flore et à la faune sauvages

En savoir plus


Coup de projecteur