Dix ans de la résolution 1540 : Jan Eliasson appelle à poursuivre les efforts de non-prolifération

Le Conseil de sécurité. Photo: ONU

7 mai 2014 – A l'occasion du dixième anniversaire de l'adoption de la résolution 1540 par le Conseil de sécurité, le Vice-Secrétaire général des Nations Unies, Jan Eliasson, a encouragé mercredi les Etats membres à poursuivre leurs efforts pour appliquer cette résolution sur la non-prolifération des armes nucléaires, chimiques et biologiques.

« Reconnaissons que pour ses dix premières années, cette résolution historique a accompli beaucoup de choses », a dit M. Eliasson dans un discours. « La résolution 1540 nous a aidé à faire d'importants progrès dans la lutte contre la prolifération des armes nucléaires, chimiques et biologiques. »

Le Vice-Secrétaire général a reconnu toutefois des revers, des déceptions, y compris la récente utilisation d'armes chimiques en Syrie. « Cependant, grâce à une action administrative et diplomatique vigoureuse, et grâce à un accord, plus de 90% des armes chimiques de Syrie ont été retirées du pays alors que le conflit continue et s'est en partie intensifié », a-t-il dit.

Selon lui, il est essentiel que tous les pays appliquent la résolution 1540. « Les terroristes et les trafiquants ont tendance à cibler les pays dont les douanes, les frontières, les importations, les exportations, les ports et les aéroports sont moins bien ou mal surveillés ou contrôlés », a-t-il noté.

Il a souhaité une coopération régionale élargie « d'autant plus que les États ayant des frontières communes sont souvent confrontés à des défis similaires. » M. Eliasson a également estimé que la société civile avait également un rôle majeur à jouer pour arriver à un monde exempt d'armes de destruction massive.

« L'application effective de cette résolution nécessite un large éventail de mesures allant de la législation au maintien de l'ordre. Elle exige des mesures non seulement par les gouvernements mais aussi par l'industrie et d'autres acteurs. En ce 10ème anniversaire, je lance un appel à tous les États et autres parties prenantes leur demandant de poursuivre leurs efforts pour appliquer cette résolution », a ajouté le Vice-Secrétaire général.

Dans une déclaration adoptée par le Conseil, le Président du Conseil de sécurité a réaffirmé mercredi que la prolifération des armes nucléaires, chimiques et biologiques faisait peser une menace contre la paix et la sécurité internationales.

« Le Conseil de sécurité considère que nombre d'Etats ont encore besoin d'une assistance pour appliquer la résolution 1540 (2004), et il souligne la nécessité de renforcer l'aide fournie dans ce domaine », souligne la déclaration. « Il encourage et soutient le renforcement des capacités régionales et sous-régionales comme moyen d'appuyer l'application de la résolution 1540 », ajoute-t-elle.


News Tracker: autres dépêches sur la question

A La Haye, Ban appelle à renforcer la coopération dans le domaine de la sécurité nucléaire

En savoir plus





Coup de projecteur