Valerie Amos appelle à soutenir davantage le Tchad qui accueille des milliers de Centrafricains

La Secrétaire générale adjointe des Nations Unies aux affaires humanitaires, Valerie Amos. Photo: Violaine Martin

7 mai 2014 – A l'issue d'une visite de deux jours au Tchad, la chef de l'humanitaire des Nations Unies, Valerie Amos, a appelé à un soutien d'urgence des bailleurs de fonds pour répondre aux besoins humanitaires de 97.000 personnes qui ont fui les violences en République centrafricaine et des deux millions de Tchadiens qui souffrent d'insécurité alimentaire et de malnutrition.

Le plan de réponse humanitaire géré par l'ONU au Tchad demandant 527 millions de dollars américains est actuellement financé à seulement 5%, a souligné le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

« J'espère que ma visite sera l'occasion de focaliser l'attention sur l'impact de la crise de la République centrafricaine sur le Tchad et une opportunité pour le Tchad d'obtenir de la reconnaissance en tant que pays qui a accueilli des réfugiés non seulement de la République Centrafricaine, mais aussi du Soudan », a déclaré Mme Amos. « Nous devons lever les fonds requis pour apporter le soutien dont ont besoin les gens qui ont fui et franchi la frontière ainsi que les Tchadiens qui les accueillent. »

Depuis le début de l'année, le gouvernement du Tchad et la communauté humanitaire ont évacué plus de 70.000 personnes de la République centrafricaine et facilité le retour de près de 29.000 migrants tchadiens dans leurs régions d'origine. Les partenaires humanitaires assistent également plus de 61.000 personnes sur des sites de transit.

Lors de sa visite, Mme Amos s'est rendue sur un site de transit près de la capitale N'Djamena et à Kanem, dans la région sahélienne du Tchad.

Au Tchad, deux millions de personnes souffrent d'insécurité alimentaire et de malnutrition, dont 147.000 enfants. En 2013, quelque 45.000 enfants sont morts de malnutrition.

« Nous savons que nous devons faire face à l'impact immédiat, mais nous devons aussi planifier le long terme, pour aider les communautés à renforcer la résilience dont elles ont besoin afin qu'elles puissent surmonter les chocs auxquels elles font face d'année en année », a dit Mme Amos après sa visite à Kanem.

Au cours de sa mission de deux jours, Mme Amos a rencontré le Président tchadien, Idriss Deby Itno, le Premier ministre, Kalzeubet Pahimi, et d'autres membres du gouvernement.


News Tracker: autres dépêches sur la question

En visite au Tchad, Amos veut attirer l'attention sur l'impact de la crise centrafricaine

En savoir plus