A Rome, Ban appelle à intensifier les efforts pour relever le défi d'éliminer la faim

Le Secrétaire général Ban Ki-moon devant le Comité mondial sur la sécurité alimentaire à Rome le 7 mai 2014. Photo ONU/ Eskinder Debebe

7 mai 2014 – A l'occasion d'une réunion du Comité mondial sur la sécurité alimentaire à Rome, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon s'est félicité mercredi que plus de 40 pays aient atteint l'Objectif du Millénaire pour le développement consistant à diviser par deux la proportion de gens sous-alimentés.

« Aujourd'hui, nous savons que le défi d'éliminer la faim, garantir la sécurité alimentaire et rendre durables nos systèmes alimentaire et agricole nécessite une approche intégrée. C'est pourquoi j'ai lancé le défi 'Faim Zéro' en 2012 », a dit M. Ban dans un discours devant les participants de cette réunion.

« Je suis heureux que gouvernements, organisations, entreprises et citoyens du monde entier travaillent ensemble pour réaliser la vision d'un monde sans faim », a-t-il ajouté. « Nous devrions tous être encouragés par le fait que plus de 40 pays ont atteint l'Objectif du Millénaire pour le développement (OMD) de réduire de moitié la proportion de personnes sous-alimentées; la réalisation de cet objectif est la première étape vers la 'Faim Zéro'. »

Selon le Secrétaire général, la communauté internationale doit surtout concentrer son attention dans trois domaines.

« Tout d'abord, il faut accélérer les progrès concernant l'OMD sur la faim. Un effort supplémentaire est nécessaire alors que l'échéance de 2015 se rapproche », a dit M. Ban.

Selon lui, il faut aussi s'intéresser à la place de la sécurité alimentaire et de l'agriculture durable dans le programme de développement post-2015, y compris dans les objectifs qui sont élaborés par les Etats membres.

Enfin, la question de l'impact du changement climatique sur l'agriculture est d'une importance capitale.

« Il reste encore beaucoup à faire pour permettre aux agriculteurs de s'adapter aux changements climatiques », a-t-il dit. « C'est pourquoi, au Sommet sur le climat le 23 septembre à New York, je vais encourager les parties prenantes à présenter des engagements et des mesures qui puissent accroître la productivité agricole durable; aider les populations rurales et les systèmes alimentaires à devenir plus résilients; et réduire, voire éliminer, les émissions liées à l'agriculture. »

« Nous n'allons pas éliminer l'extrême pauvreté ou parvenir à un développement durable sans une alimentation adéquate pour tous », a insisté le Secrétaire général.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Une conférence de la FAO pour l'Europe condamne les gaspillages alimentaires

En savoir plus






Coup de projecteur