Visite surprise du Secrétaire général au Soudan du Sud

Le Secrétaire général Ban Ki-moon dans le camp de déplacés de la MINUSS de Tomping. Photo: ONU

6 mai 2014 – Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a effectué mardi une visite surprise d'une journée au Soudan du Sud, où un conflit violent oppose depuis plusieurs mois le Président Salva Kiir et son ancien Vice-Président Riek Machar.

Lors de cette visite d'une journée, le Secrétaire général a rencontré dans la capitale Juba le Président Kiir ainsi que des leaders de la société civile, en particulier des groupes de femmes et des groupes religieux, a indiqué la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) dans un communiqué de presse.

« Depuis le début de la crise actuelle, le Secrétaire général a appelé à plusieurs reprises les dirigeants à trouver une solution politique et à mettre fin immédiatement à la violence qui a causé des souffrances à trop de civils innocents », a ajouté la MINUSS dans un communiqué de presse.

M. Ban a aussi visité avec sa Représentante spéciale et chef de la MINUSS, Hilde Johnson, le site de Tomping de la MINUSS où des civils ont trouvé refuge. Il a rencontré des dirigeants communautaires représentant des milliers de civils résidant sur ce site pour écouter leurs préoccupations.

Le Secrétaire général a enfin rencontré des employés de l'ONU et des casques bleus afin de les remercier pour leur dévouement alors qu'ils continuent à protéger des milliers de civils sud-soudanais.

Lors d’un point de presse à l’issue de sa rencontre avec le Président Salva Kiir, le Secrétaire général a rappelé qu’il était venu au Soudan du Sud il y a trois ans pour la cérémonie d’indépendance du pays. « C’était plein de joie, d’excitation et d’espoir d’un avenir meilleur », a-t-il dit.

« Aujourd’hui, je suis ici le coeur rempli de tristesse », a-t-il ajouté. « J’ai rencontré des personnes déplacées qui sont accueillies actuellement dans le site de la MINUSS. Les Nations Unies continueront à les aider afin qu’elles puissent retourner chez elles dès que possible. »

Le Secrétaire général a indiqué qu’il allait parler au téléphone avec Riek Machar depuis Juba. « Il est nécessaire que le Président Salva Kiir et Dr. Machar s’assoient autour d’une table pour répondre à cette crise grâce au dialogue, d’une manière pacifique », a-t-il déclaré.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le chef des opérations de maintien de la paix en visite au Soudan du Sud

En savoir plus





Coup de projecteur