Soudan du Sud : le HCR s'efforce de fournir une aide aux déplacés avant la saison des pluies

Des enfants déplacés dans l’Etat de Jonglei, au Soudan du Sud. Photo UNICEF/Kate Holt

29 avril 2014 – Avec le début imminent de la saison des pluies en Afrique de l'Est, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a affirmé mardi mener une course contre la montre pour fournir une aide essentielle aux centaines de milliers de personnes déplacées par les combats au Soudan du Sud ces quatre derniers mois.

« Au Soudan du Sud, le HCR est préoccupé par la situation des civils sud-soudanais terrifiés qui sont sans articles domestiques de première nécessité. Ils ont été contraints de fuir la violence, souvent plus d'une fois. De ce fait, ils vivent en plein air sans pouvoir rester au chaud, cuisiner ou maintenir une hygiène de base », a indiqué une porte-parole du HCR Fatoumata Lejeune, lors d'une conférence de presse à Genève.

Au total, 923.000 Sud-Soudanais sont déplacés dans leur propre pays. Ces personnes sont réparties dans 174 sites spontanés ou organisés. C'est dans l'Etat du Haut-Nil que la plus forte hausse a été enregistrée. Plus de 293.000 personnes sont devenues des réfugiés dans les pays voisins depuis décembre dernier. Près de 4,9 millions de personnes ont besoin d'assistance humanitaire.

« Le HCR achemine par avion des cargaisons supplémentaires d'articles de secours depuis Dubaï directement à Juba, pour environ 100.000 personnes déplacées. Ce matériel d'aide comprenant des couvertures, des matelas, des seaux et d'autres articles de secours sera distribué principalement dans les Etats d'Unity, du Haut-Nil et de Jonglei. Après le début de la saison des pluies sous peu, les routes dans ces régions deviendront impraticables pendant des semaines », a expliqué Mme Lejeune.

Dans le nord du Soudan du Sud, des combats ont éclaté dans l'Etat du Haut-Nil le 23 avril, en particulier dans le comté de Renk, ce qui a contraint un grand nombre de civils à fuir. La tension est également élevée à Bor, dans l'État de Jonglei, et des combats ont provoqué des déplacements de population dans les comtés de Duk et de Twic East.

« De l'autre côté de la frontière au Soudan, notre priorité est de transférer environ 23.000 Sud-Soudanais dans l'État du Nil Blanc loin du lieu où ils ont actuellement trouvé refuge. Le site, intitulé Kilo 10, deviendra inaccessible très bientôt. La saison des pluies a déjà débuté, mais les plus fortes pluies commencent généralement en mai », a déclaré la porte-parole.

« La semaine dernière, les agences des Nations Unies, le Croissant-Rouge soudanais et le gouvernement du Soudan ont mené une mission d'évaluation durant une journée dans deux sites de réception après transfert qui ont été identifiés par les autorités. Les deux sites peuvent convenir et les communautés d'accueil n'ont pas exprimé d'objections à y accueillir les réfugiés qui y auront été transférés. Le Soudan accueille plus de 65.000 Sud-Soudanais depuis que l'éruption des combats le 15 décembre 2013 », a-t-elle ajouté.


News Tracker: autres dépêches sur la question

En visite au Soudan du Sud, Navi Pillay appelle au respect du cessez-le-feu

En savoir plus





Coup de projecteur