Sécurité au travail : l'OIT appelle à réduire les risques chimiques

Le Directeur général de l’OIT, Guy Ryder. Photo OIT/M. Crozet

28 avril 2014 – A l'occasion de la Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail qui est célébrée lundi, le Directeur général de l'Organisation internationale du travail (OIT), Guy Ryder, a insisté sur la nécessité de réduire les risques chimiques sur le lieu de travail.

« Les substances chimiques sont des éléments à part entière de nombreux procédés et des constituants essentiels de produits qui font désormais partie intégrante de notre vie quotidienne. Mais elles peuvent aussi présenter de grands risques pour les travailleurs, les lieux de travail, les populations et l'environnement », a noté M. Ryder dans un message à l'occasion de cette journée.

Les dangers potentiels associés à ces substances peuvent être d'ordre sanitaire (cancers, etc.), physique (inflammabilité, etc.) ou environnemental (contamination généralisée, toxicité pour les organismes aquatiques, etc.). Nombre d'incendies, d'explosions et autres catastrophes sont dus à une maîtrise insuffisante de ces dangers.

« On dénombre encore trop d'incidents graves qui font des victimes ou se révèlent extrêmement dommageables à la santé et à l'environnement. Cela doit nous inciter à agir, et à agir de toute urgence, tant aux niveaux mondial, régional et national que sur les lieux de travail », a estimé Guy Ryder.

Selon lui, les normes pertinentes de l'OIT donnent aux gouvernements, aux employeurs et aux travailleurs et à leurs organisations ainsi qu'à toutes les parties prenantes des indications sur la prévention et la gestion des dangers et risques professionnels liés à l'utilisation de produits chimiques sur les lieux de travail. Elles donnent aussi des conseils sur les mesures à prendre pour prévenir les effets négatifs de cette utilisation sur l'environnement.

Le Directeur général de l'OIT estime également qu'on peut s'inspirer de la vaste expérience pratique acquise pour élaborer des stratégies permettant d'assurer une gestion rationnelle des produits chimiques.

« Des initiatives visant à partager cette expérience seraient un moyen d'y parvenir. Depuis les lois et règlements jusqu'à l'évaluation, la maîtrise et l'élimination des risques en passant par l'inspection et l'échange des informations, il existe de multiples façons de protéger les travailleurs et de favoriser le développement d'entreprises durables par des politiques et pratiques rationnelles en matière de sécurité et santé au travail », a-t-il ajouté.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Journée de la justice sociale : l'ONU appelle à renforcer la lutte contre les inégalités

En savoir plus






Coup de projecteur