Myanmar : l'UNESCO attristée par le décès du journaliste U Win Tin

U Win Tin, lauréat du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2001.

22 avril 2014 – La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a présenté mardi ses condoléances à la population du Myanmar suite à la mort du journaliste et poète U Win Tin, lauréat du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano en 2001.

U Win Tin a co-fondé la Ligue nationale pour la démocratie du Myanmar en 1988. Arrêté peu après, il a passé près de 20 ans en prison avant d'être libéré en 2008. Pendant sa détention, U Win Tin a continué à défendre la liberté de parole et la démocratie, écrivant même une lettre aux Nations Unies qui lui valut une extension de sa peine, a souligné l'UNESCO dans un communiqué de presse.

« La mort d'U Win Tin est une perte pour le peuple du Myanmar et pour les défenseurs de la liberté d'expression dans le monde entier », a déclaré Mme Bokova. « C'est également une perte pour l'UNESCO, dont U Win Tin défendait les valeurs avec un désintéressement exemplaire avant que son pays ne s'engage dans le processus de démocratisation qui est actuellement à l'œuvre ».

Le journaliste est mort le 21 avril après avoir été admis à l'hôpital pour des problèmes rénaux.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Un journaliste turc lauréat du Prix de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano

En savoir plus





Coup de projecteur