Syrie : l'ONU appelle la Syrie à ne pas organiser des élections présidentielles dans le contexte actuel

Une famille de réfugiés syriens au Liban. Photo: UNHCR/A. McConnell

21 avril 2014 – Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, et le Représentant spécial conjoint pour la Syrie, Lakhdar Brahimi, ont exhorté lundi les autorités syriennes à réexaminer le projet d'organisation d'élections présidentielles dans le pays, tout en réaffirmant leur engagement à soutenir tous les efforts pour trouver une solution au conflit.

Lors d'une conférence de presse à New York, le porte-parole de M. Banm Stéphane Dujarric, a affirmé que l'organisation d'élections dans le contexte actuel risquerait de « nuire au processus politique et d'entraver les perspectives pour une solution politique dont le pays a urgemment besoin ».

« De telles élections sont incompatibles avec le communiqué de Genève », a-t-il ajouté en faisant référence au plan d'action adopté en 2012 lors de la première conférence de paix, qui appelle à la formation d'un gouvernement de transition pour préparer des élections libres et équitables.

Le gouvernement du Président syrien, Bachar Al-Assad, a annoncé que l'élection présidentielle aura lieu le 3 juin, malgré trois ans de lutte entre ce gouvernement et des groupes d'opposition armés. Selon les médias, la Cour constitutionnelle acceptera des nominations de candidats dès demain.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Syrie : le Représentant spécial Brahimi regrette l'interruption des négociations à Homs

En savoir plus





Coup de projecteur