L'Italie porte secours à 6.000 personnes en Méditerranée en quatre jours, selon le HCR

Des employés du HCR discutent avec des gens ayant traversé la Méditerranée vers l’Italie. Photo UNHCR/A. Belrhazi

11 avril 2014 – Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a salué vendredi les efforts des autorités italiennes pour venir en aide aux demandeurs d'asile qui tentent de franchir la Méditerranée pour atteindre l'Europe, alors que 6.000 personnes ont été secourues en mer au cours des quatre derniers jours.

Les personnes secourues au large des côtes de la Sicile et de la Calabre se trouvaient à bord de plus de 40 bateaux et comprenaient beaucoup de femmes et d'enfants. Parmi les enfants se trouvaient des nouveau-nés et des enfants non accompagnés, a déclaré un porte-parole du HCR.

Ces personnes avaient pris la mer depuis Zouara en Libye et beaucoup fuyaient la violence, les conflits et la persécution. La plupart d'entre elles sont originaires de la Syrie, de l'Erythrée, de la Somalie, du Nigéria, de la Gambie, du Mali et du Sénégal.

La Méditerranée est l'une des voies maritimes les plus fréquentées au monde ainsi qu'une frontière dangereuse pour de nombreux demandeurs d'asile en quête de sécurité en Europe. Protéger les réfugiés tentant des traversées clandestines en quête de sécurité, souvent au côté de personnes se déplaçant pour d'autres raisons, s'avère un défi complexe.

« Le HCR continue d'exhorter les États à travailler conjointement pour porter secours à des personnes en mer, tout en recherchant des alternatives légales pour empêcher les gens de décider d'entreprendre ces traversées périlleuses », a déclaré Melissa Fleming, porte-parole du HCR, lors d'un point de presse à Genève.

La porte-parole a également déclaré qu'il fallait aussi une capacité suffisante et des installations de réception adéquates afin d'héberger les demandeurs d'asile et migrants secourus.

« Des installations de réception supplémentaires et une meilleure assistance aux arrivants, ainsi que l'identification de solutions durables pour eux, pourraient être établies avec le soutien de l'Union européenne », a déclaré Mme Fleming. « Le HCR se tient prêt à travailler avec les gouvernements et d'autres partenaires afin d'identifier des solutions à long terme en réponse à la situation actuelle. »

La marine italienne a débarqué les personnes secourues cette semaine dans les ports d'Augusta, de Catane, de Porto Empedocle, de Messine et de Pozzallo en Sicile et de Roccella Ionica, dans la région de la Calabre.

Depuis que les autorités italiennes ont mis en place l'opération de sauvetage Mare Nostrum en octobre 2013, suite aux naufrages tragiques au cours desquels quelque 600 personnes ont trouvé la mort, plus de 20.000 personnes ont été secourues en mer.

En 2014, le nombre d'arrivées par la mer en Italie s'élève désormais à environ 18.000 personnes. Près de 43.000 personnes étaient arrivées en 2013. Les Syriens fuyant la violence dans leur pays étaient majoritaires, avec plus de 11.300 arrivants.


News Tracker: autres dépêches sur la question

HCR: plus de 62.000 personnes se sont risquées à la traversée du golfe d'Aden jusqu'à présent en 2013

En savoir plus





Coup de projecteur