Myanmar : l’ONU salue l’engagement des autorités à assurer la sécurité des travailleurs humanitaires

Des enfants déplacés dans l’Etat de Rakhine, au Myanmar. Photo: HCR/S. Kelly

10 avril 2014 – Le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) au Myanmar a salué jeudi l'engagement du gouvernement de ce pays à rétablir la sécurité des travailleurs humanitaires suite aux incidents violents dans la ville de Sittwe dans l'État de Rakhine qui ont contraint l'ONU à évacuer son personnel.

« Je salue la réponse du gouvernement du Myanmar concernant les attaques contre les bureaux de l'ONU et d'ONGs à Sittwe, en particulier leurs condamnation de la violence et la mise en place rapide par le Président d'une commission d'enquête présidée par le Ministre adjoint des affaires frontalières », a indiqué la Coordinatrice humanitaire de l'ONU au Myanmar, Renata Dessalien, dans un communiqué de presse.

Les opérations humanitaires internationales dans la région ont été considérablement affectées par la violence et cela risque d'avoir un impact négatif pour les civils vulnérables, dont les personnes déplacées, puisque l'assistance humanitaire a été interrompue.

La Coordinatrice humanitaire a salué les efforts des autorités pour fournir de l'eau potable, des denrées alimentaires et des services de santé au cours des deux dernières semaines, même si cela ne suffit pas à répondre aux besoins de l'ensemble des personnes vulnérables.

« Nous souhaitons soutenir le gouvernement en renforçant sa capacité à fournir une aide humanitaire si celui-ci le souhaite. Il est important que le gouvernement assume une plus grande responsabilité pour la fourniture d'aide humanitaire et pour la gestion des opérations », a souligné Mme Dessalien.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Myanmar : des centaines de milliers de gens affectés par l’arrêt de l'aide, selon l'ONU

En savoir plus





Coup de projecteur