En RDC, Robinson insiste sur la mise en œuvre de projets ayant un impact positif sur les gens

L’Envoyée spéciale du Secrétaire général pour la région des Grands Lacs, Mary Robinson. Photo: MONUSCO/Sylvain Liechti

9 avril 2014 – Alors qu'elle se trouvait mardi dans la ville de Bukavu, dans l'est de la République démocratique du Congo, l'Envoyée spéciale du Secrétaire général pour la région des Grands Lacs, Mary Robinson, a souligné la nécessité de mettre davantage l'accent sur des projets de développement qui auront un impact positif sur la vie des populations, ainsi que l'importance de renforcer la coopération avec les pays voisins.

Lors de sa visite à Bukavu, Mme Robinson a rencontré les autorités provinciales, notamment le Gouverneur Cishambo, la société civile, les groupes de femmes et les dirigeants onusiens pour s'enquérir de leurs efforts et encourager de nouveaux progrès dans la mise en œuvre de l'Accord cadre pour la paix, la sécurité et la coopération, a précisé la Mission des Nations Unies en RDC (MONUSCO) dans un communiqué de presse.

L'Envoyée spéciale s'est également rendue à Panzi, pour apporter son soutien au travail du Docteur Mukwege, et montrer sa solidarité envers les femmes victimes de violences sexuelles dans la province du Sud-Kivu.

Avec le Gouverneur et les autorités provinciales, l'Envoyée spéciale a discuté de l'extrême importance d'améliorer la sécurité par la neutralisation des groupes armés, la réalisation de progrès dans la réforme du secteur de la sécurité et la mise en œuvre du programme de démobilisation, désarmement et réinsertion (DDR).

Durant ses rencontres avec la société civile et les associations des femmes, l'Envoyée spéciale s'est félicitée de leur engagement à jouer un rôle pour encourager leur Gouvernement et les Gouvernements de la région à mettre en œuvre l'Accord-cadre pour la Paix, la Sécurité et la Coopération.

« L'Accord-cadre signé à Addis Abeba est aujourd'hui dans sa deuxième année qui doit être l'année de la mise en œuvre. J'invite instamment la société civile, y compris les femmes et les jeunes, à s'informer sur le plan d'action régional, les engagements nationaux et régionaux souscrits dans le cadre l'Accord-cadre, et à demander des comptes à leurs gouvernements. Car il s'agit de l'Accord de l'espoir pour les peuples de la région », a-t-elle déclaré.

En tant que première femme à être nommée Envoyée spéciale pour la région des Grands Lacs, Mme Robinson s'est engagée à soutenir les organisations des femmes et à rendre leur travail plus visible et leurs voix plus puissantes. Pour atteindre cet objectif, la Plateforme des femmes pour l'Accord-cadre a été créée pour faire en sorte que les organisations des femmes aient accès à l'appui financier et technique et qu'elles soient en mesure d'établir des liens avec d'autres femmes de la région qui œuvrent pour une paix et un développement.

Au cours de ses échanges avec le docteur Mukwege, Mme Robinson a été choquée par le nombre de femmes et filles qui continuent d'être victimes des violences sexuelles. Elle a reconnu la nécessité de mettre fin à l'impunité et de rechercher la justice transitionnelle.


News Tracker: autres dépêches sur la question

RDC : l'Envoyée spéciale Mary Robinson en visite à Bukavu

En savoir plus





Coup de projecteur