Journée des Roms : une experte de l'ONU appelle les Européens à plus d'inclusion

Des enfants roms en Serbie. Photo: OSCE/Milan (Photo d’archive)

8 avril 2014 – À l'occasion de la Journée internationale des Roms, l'Experte indépendante des Nations Unies sur les minorités, Rita Izsak, a appelé mardi les États et institutions européennes à assurer l'inclusion du peuple rom à tous les niveaux de prises de décisions en Europe.

« L'Europe ne peut pas accepter l'exclusion. À la veille d'élections nationales dans plusieurs pays et des élections européennes en mai, c'est l'occasion en cette Journée internationale des Roms d'appeler les gouvernements et organisations internationales à renforcer leurs efforts pour assurer l'intégration des populations roms, y compris dans les organes chargés de prendre les décisions à tous les niveaux », a déclaré Mme Izsak dans son message pour la journée.

« Les partis politiques dans les sociétés démocratiques ont la responsabilité de renforcer les bases de cette démocratie et de l'état de droit et de promouvoir la protection des droits des minorités conformément aux normes internationales, dont la Déclaration de l'ONU sur les droits des personnes appartenant à des minorités nationales ou ethniques, religieuses et linguistiques et les normes européennes des droits de l'homme », a-t-elle ajouté.

L'experte indépendante de l'ONU a exprimé sa préoccupation concernant une montée de la xénophobie anti-rom dans toute l'Europe et a rappelé que les responsables politiques de tous bords ont la responsabilité d'assurer l'inclusion des Roms et de promouvoir des sociétés tolérantes et ouvertes.

« Les politiques doivent utiliser leur influence considérable pour clairement condamner la propagande hostile aux minorités et les incitations à la haine et protéger les Roms et autres communautés marginalisés qui sont victimes de stéréotypes négatifs et qui servent souvent de boucs émissaires », a affirmé Mme Izsak.

Dans de nombreux pays, il y a une croissance rapide du nombre d'intellectuels et de dirigeants Roms au sein des gouvernements et dans des positions clés de la société civile, y compris des jeunes et des femmes. Ils servent de modèles et sont des défenseurs talentueux et passionnés non seulement pour les droits des Roms, mais pour assurer des sociétés justes et équitables pour tous.

« J'ai été triste de constater dans des récents rapports que le nombre de Roms est limité au sein même de réunions pour discuter de l'inclusion des Roms. Cela est inacceptable et montre que même après des décennies de travail de sensibilisation pour l'inclusion des Roms, peu de choses ont changé dans la réalité. Les Roms doivent bénéficier d'opportunités réelles de participer aux discussions et d'exercer une influence sur les politiques qui affectent leur propre avenir au sein des sociétés dans lesquels ils vivent », a expliqué Mme Izsak.

L'experte indépendante a notamment préconisé des mesures pour encourager les Roms à s'impliquer en politique et de devenir des citoyens engagés, afin de renforcer leur sentiment d'appartenance et de responsabilité dans la société. Pour cela, Mme Izsak a proposé des réformes des systèmes électoraux et des mesures positives pour permettre aux Roms d'obtenir une représentation significative.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Journée dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste : l'ONU appelle à la vigilance

En savoir plus