Darfour : le Conseil de sécurité demande à la MINUAD de rationaliser ses activités

Des femmes policiers de la Mission de l’Union africaine et des Nations Unies au Darfour (MINUAD). Photo ONU/Olivier

3 avril 2014 – Profondément préoccupé par la grave détérioration des conditions de sécurité au Darfour, le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté jeudi une résolution priant notamment l'Opération de l'Union africaine et des Nations Unies au Darfour (MINUAD) de rationaliser ses activités.

Par la résolution 2148, adoptée à l'unanimité de ses 15 membres, le Conseil de sécurité a approuvé les priorités stratégiques révisées de la MINUAD. Ces priorités portent sur la protection des civils, la facilitation de l'acheminement de l'aide humanitaire et la sécurité du personnel humanitaire; la médiation entre le gouvernement soudanais et les mouvements armés non signataires du Document de Doha pour la paix au Darfour; et l'appui à la médiation dans le cadre des conflits communautaires.

Elles ont été identifiées par le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, dans un rapport spécial que le Conseil de sécurité l'avait prié de lui présenter.

Depuis août 2012, les conflits intercommunautaires se sont intensifiés. Parallèlement, la MINUAD a subi l'an dernier 19 attaques, qui ont fait 16 morts et 27 blessés et causé d'importantes pertes en véhicules, armes et munitions.

Le Conseil de sécurité a demandé à toutes les parties au Darfour d'éliminer tous les obstacles empêchant la MINUAD de s'acquitter intégralement et correctement de son mandat et exigé du gouvernement soudanais qu'il respecte « intégralement et sans délai » les dispositions de l'Accord sur le statut des forces et renforce sa coopération avec la Mission.

Outre la question de la coopération avec le gouvernement soudanais, la MINUAD fait face à deux obstacles majeurs qui l'empêchent d'exécuter efficacement son mandat : la grave insuffisance des moyens de plusieurs pays fournisseurs de contingents et de personnel de police et le manque de coordination et d'intégration des structures de la Mission et entre la Mission et l'équipe de pays des Nations Unies. C'est pourquoi, le Conseil de sécurité la prie de définir des mesures grâce auxquelles elle mettra en œuvre plus efficacement ses priorités stratégiques révisées.

S'agissant du premier obstacle, le Conseil a demandé au Secrétaire général de fournir des informations détaillées au sujet de son intention de « réduire rapidement » l'effectif de la composante de police de la MINUAD en vue d'améliorer son efficacité.

Préoccupé par les graves problèmes de mobilité de la Mission, qui continue d'avoir « cruellement besoin » de moyens aériens, notamment d'hélicoptères militaires, le Conseil de sécurité a demandé aux États Membres de redoubler d'efforts pour fournir des unités de transport aérien et au gouvernement soudanais de faciliter le déploiement du matériel déjà promis.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Ban Ki-moon appelle à un arrêt des hostilités au Darfour

En savoir plus





Coup de projecteur