L'UNESCO condamne le meurtre d'une journaliste égyptienne

La Directrice générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova. Photo: UNESCO

1 avril 2014 – La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a dénoncé mardi le meurtre de la journaliste égyptienne Mayada Ashraf survenu au Caire le 28 mars.

« Je déplore le meurtre de Mayada Ashraf », a déclaré Mme Bokova. « Elle a été tuée alors qu'elle exerçait son métier qui consiste à informer le public. Je compte sur le gouvernement pour mettre tout en œuvre afin de faire la lumière sur les circonstances de ce meurtre et pour que ses auteurs soient traduits en justice. »

« Il est essentiel que les journalistes n'aient pas à craindre pour leur vie lorsqu'ils mènent à bien leur mission d'informer. Il en va de la liberté d'expression, clé de voûte de toute société démocratique », a ajouté la Directrice générale de l'UNESCO.

D'après les informations recueillies par le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), Mayada Ashraf, âgée de 22 ans, travaillait pour le quotidien égyptien Al-Dustour. Elle a été touchée à la tête par un tir alors qu'elle couvrait des affrontements entre des partisans des Frères musulmans et du pouvoir en place.

Mayada Ashraf est la septième journaliste tuée en Egypte depuis le début de l'année 2013.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Egypte : des experts de l'ONU appellent à annuler 529 condamnations à mort

En savoir plus






Coup de projecteur