Centrafrique : Ban Ki-moon inquiet de la détérioration de la situation sécuritaire

Une femme tamise des graines dans un camp de personnes déplacées par la violence en République centrafricaine. Photo OCHA/Phil Moore

31 mars 2014 – Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, s'est dit lundi préoccupé par la recrudescence de la violence et la détérioration de la situation sécuritaire en République centrafricaine qui ont causé des décès supplémentaires et un nombre important de blessés.

« Le Secrétaire général condamne dans les termes les plus forts tous les actes de violence perpétrés contre la population civile et contre les forces internationales qui s'efforcent de rétablir la paix et l'ordre en République centrafricaine. Il insiste sur l'importance d'assurer la protection des civils en tout temps », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse.

« Le Secrétaire général rappelle à tous ceux qui participent à la propagation de la violence, y compris ceux qui de façon directe ou indirecte soutiennent ou facilitent par tout autre moyen les activités des groupes armés, qu'ils en seront tenus responsables et traduits en justice », a ajouté le porte-parole.

A cet égard, le Secrétaire général souligne l'importance de dresser rapidement une liste d'individus qui compromettent la paix, la stabilité et la sécurité en République centrafricaine, comme demandé par la résolution 2127 du Conseil de sécurité.

Le Secrétaire général réitère également l'engagement plein et entier des Nations Unies à aider la République centrafricaine à sortir de la crise qu'elle traverse actuellement et à bâtir la paix.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Centrafrique : la situation se détériore et le chaos menace, selon l’ONU