Ukraine : Ban s'inquiète des divisions au sein de la communauté internationale

Le Conseil de sécurité. Photo ONU/Eskinder Debebe

28 mars 2014 – A l'issue de consultations avec le Conseil de sécurité vendredi, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a encouragé les membres du Conseil à surmonter leurs divisions sur la situation en Ukraine.

Le Secrétaire général s'est rendu il y a une semaine en Russie, où il a rencontré le Président Vladimir Poutine, et en Ukraine, où il a rencontré le Président par intérim Oleksander Turchynov.

« J’ai exhorté vivement les dirigeants russes et ukrainiens à une désescalade de la situation, à éviter des mesures précipitées et à entamer immédiatement un dialogue direct et constructif pour résoudre tous les problèmes », a dit M. Ban devant la presse vendredi.

« En cette période de tension accrue, même de petites étincelles peuvent déclencher des incendies avec des conséquences involontaires. Je suis aussi très préoccupé par le fait que les divisions au sein de la communauté internationale sur cette question puissent peser sur notre capacité à répondre à d'autres questions pressantes, d'autres conflits et d'autres urgences humanitaires », a-t-il ajouté.

Jeudi, l'Assemblée générale des Nations Unies a adopté une résolution dénonçant le référendum en Crimée sur le rattachement de la péninsule à la Russie, estimant qu'il n'avait aucune validité. La résolution a recueilli 100 voix pour, 11 voix contre et 58 abstentions, sur les 193 Etats membres.

Le Secrétaire général a dit qu'il avait aussi exhorté les membres du Conseil de sécurité à traiter la situation en Ukraine dès que possible en raison des nombreuses questions de long terme à affronter, tels que les Objectifs du Millénaire pour le développement, le développement durable et le changement climatique. « Je m'inquiète que ces questions importantes ne reçoivent pas suffisamment d'attention par les dirigeants mondiaux en raison des nombreuses crises régionales, notamment en Ukraine, en Syrie, et en République centrafricaine », a-t-il déclaré.

M. Ban a dit que l'ONU continuerait ses efforts pour calmer la situation, notamment via la diplomatie et la Mission des Nations Unies de surveillance des droits de l'homme.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'Assemblée générale dénonce le rattachement de la Crimée à la Russie

En savoir plus





Coup de projecteur