RDC : le Conseil de sécurité proroge pour un an le mandat de la MONUSCO

Des casques bleus en patrouille avec des soldats de l’armée congolaise en République démocratique du Congo (RDC). Photo ONU/Sylvain Liechti

28 mars 2014 – Le Conseil de sécurité a décidé vendredi de proroger jusqu'au 31 mars 2015 le mandat de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) et, à titre exceptionnel, le mandat de sa Brigade d'intervention.

Adoptée à l'unanimité, cette résolution prévoit que l'effectif maximum autorisé de la Mission sera de 19.815 militaires, 760 observateurs militaires et officiers d'état-major, 391 policiers et 1.050 membres d'unités de police constituées.

Le Conseil de sécurité a également décidé que les reconfigurations futures de la MONUSCO et de son mandat seront fonction de l'évolution de la situation sur le terrain.

La résolution exhorte les Etats signataires de l'Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour assurer la stabilité à long terme de l'est de la RDC et de la région, à continuer à s'acquitter de bonne foi, intégralement et rapidement de leurs engagements.

Le Conseil exige, en outre, que les rebelles des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), de l'Alliance des forces démocratiques (ADF), et de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA), les Bakata-Katanga et les divers groupes Maï-Maï mettent immédiatement fin à toutes les formes de violence et d'activités déstabilisatrices et que leurs membres soient démobilisés immédiatement et de façon permanente, déposent les armes et démobilisent les enfants qui se trouvent dans leurs rangs.

Enfin, toujours en vertu de la résolution, le Conseil de sécurité demande à tous les acteurs de redoubler d'efforts pour lutter contre l'impunité qui entoure les violences sexuelles liées au conflit, de fournir tous les services nécessaires aux rescapés et de faire en sorte que les femmes participent pleinement et sur un pied d'égalité à l'application de l'Accord-cadre et à tous les stades du règlement des conflits, de la reconstruction et de la promotion de la paix.


News Tracker: autres dépêches sur la question

RDC: le chef de la MONUSCO insiste sur la nécessité de consolider les gains militaires par la stabilisation

En savoir plus





Coup de projecteur