La Sierra Leone a toujours besoin de l'assistance internationale, selon l'ONU

Le Représentant exécutif du Secrétaire général en Sierra Leone, Jens Anders Toyberg-Frandzen. Photo ONU/Devra Berkowitz

26 mars 2014 – Malgré la fermeture du Bureau des Nations Unies en Sierra Leone ce mois-ci, la poursuite de l'assistance internationale reste déterminante pour ce pays qui doit encore relever un certain nombre de défis pour consolider la paix, a déclaré mercredi un haut responsable de l'ONU.

La Sierra Leone « a fait de remarquables progrès » et « l'atmosphère générale de paix qui prévaut désormais est l'aboutissement de plus de quinze ans d'une série d'opérations de paix mandatées par le Conseil de sécurité dans le pays », a déclaré le Représentant exécutif du Secrétaire général pour la Sierra Leone, Jens Anders Toyberg-Frandzen, lors d'un exposé devant le Conseil de sécurité.

Lors d'une visite le 5 mars dans le pays, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a officiellement fermé le Bureau des Nations Unies en Sierra Leone (BINUCSIL). Le retrait de la Mission doit s'achever d'ici le 31 mars.

M. Toyberg-Frandzen a noté que « même si la Sierra Leone est toujours sur la bonne voie, elle continue d'être confrontée à des défis liés aux causes profondes de la guerre et qui nécessitent une attention et un soutien durables. » Il a cité la pauvreté et le chômage omniprésents, la corruption endémique, ainsi que la question de l'état de droit.

« La poursuite de l'assistance fournie par les partenaires internationaux de la Sierra Leone restera cruciale. J'exhorte les partenaires de la Sierra Leone en matière de développement à rester impliqués et à consolider les nombreux investissements faits au cours des dernières années », a-t-il ajouté.

Le Représentant exécutif a souligné qu'il a travaillé étroitement avec le Représentant spécial du Secrétaire général pour l'Afrique de l'Ouest, Said Djinnit, au cours du mois écoulé au sujet du rôle du Bureau des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest (UNOWA) en Sierra Leone après le retrait du BINUCSIL.

Dans une déclaration adoptée mercredi à l'issue de la réunion, le Conseil de sécurité a salué « les remarquables avancées réalisées ces 10 dernières années par la Sierra Leone » et « le rôle non négligeable qu'a joué le BINUCSIL dans la promotion de la paix, de la stabilité et du développement en Sierra Leone, notamment lors des élections de 2012 ».

Le Conseil a souligné qu'il importe de continuer d'appuyer la Sierra Leone alors qu'elle entre dans la phase suivante de son développement, sans le BINUCSIL. Il a noté qu'à la demande des autorités sierra-léonaises, l'ONU et des partenaires bilatéraux et multilatéraux ont accepté de continuer à jouer un rôle important dans cette entreprise.

Le Conseil a demandé que l'UNOWA « exerce ses bons offices pour apporter, selon que de besoin, un concours au gouvernement sierra-léonais et au nouveau Coordonnateur résident des Nations Unies. »


News Tracker: autres dépêches sur la question

Sierra Leone : Ban salue la transition réussie alors que s'achève la mission de l'ONU

En savoir plus





Coup de projecteur