Ouganda : le HCR déplore le naufrage d'un bateau transportant des réfugiés de la RDC

Des pêcheurs ougandais dans leurs pirogues cherchent des victimes du naufrage d’un bateau sur le lac Albert. Photo UNHCR/M. Sibiloni

24 mars 2014 – Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a exprimé lundi sa consternation face au naufrage d'un bateau samedi sur le lac Albert entre la République démocratique du Congo (RDC) et l'Ouganda, au cours duquel un grand nombre de réfugiés congolais, dont des enfants, se sont noyés.

En même temps qu'un autre navire, ce bateau avait quitté le district de Hoima sur la rive orientale du lac samedi matin avec à son bord des réfugiés qui avaient vécu dans le camp de réfugiés de Kyangwali en Ouganda et qui souhaitaient rentrer en RDC. Un des bateaux a chaviré et tous les passagers, soit près de 250 personnes, se sont retrouvés dans l'eau. Selon les autorités et des témoignages des réfugiés, 41 personnes ont été secourues et 98 cadavres ont été retrouvés.

« Je suis profondément choqué par cette tragédie. Mes pensées vont à ceux qui ont perdu des proches et aux survivants », a déclaré le Haut-Commissaire Antonio Guterres. « Je suis reconnaissant au gouvernement ougandais et à tous ceux qui sont intervenus pour tenter de sauver les naufragés et pour aider les survivants. J'ai demandé à notre bureau en Ouganda de soutenir ces efforts ».

Les survivants ont été transportés dans le district de Bundibugyo dans le nord-ouest de l'Ouganda, où les autorités et le HCR leur fournissent de l'aide, dont un soutien psycho-social. L'identification des victimes est actuellement en cours.

L'Ouganda accueille un grand nombre de réfugiés et de demandeurs d'asile. Leur nombre dépassait 328.900 à la fin du mois de février. Si un grand nombre des personnes arrivées récemment sont originaires du Soudan du Sud, le pays abrite encore près de 175.500 réfugiés de la RDC, dont environ 66.000 qui ont fui les combats dans l'est de la RDC depuis le mois de juillet. Les personnes affectées par cette tragédie faisaient partie de ce groupe de réfugiés.

Selon le HCR, un nombre croissant de réfugiés congolais choisissent spontanément de rentrer. Ce sont majoritairement des personnes originaires des régions proches de la frontière ougandaise de la RDC. Les réfugiés qui souhaitent rentrer empruntent aussi bien les routes que des bateaux qui franchissent le lac Albert.


News Tracker: autres dépêches sur la question

RDC: le chef de la MONUSCO insiste sur la nécessité de consolider les gains militaires par la stabilisation

En savoir plus



Coup de projecteur