À Kiev, Ban réitère son appel à un « véritable dialogue » entre l'Ukraine et la Russie pour résoudre la crise

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, avec le Président par intérim de l’Ukraine, Oleksandr Turchynov, à Kiev, en mars 2014. Photo: ONU

21 mars 2014 – Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon est arrivé vendredi dans la capitale de l'Ukraine, Kiev, où il a réitéré l'appel au dialogue entre la Russie et l'Ukraine qu'il avait déjà demandé hier lors de sa visite à Moscou, afin de trouver une solution pacifique à la crise entre ces deux pays.

« L'Ukraine traverse une des période très dramatique et difficile. Les tensions sont grandes et des vies ont été perdues », a déclaré M. Ban lors d'une conférence de presse, en exprimant sa préoccupation concernant la situation tendue dans plusieurs régions du pays, ce qu'il avait déjà fait lors de sa rencontre hier avec le Président russe, Vladimir Poutine, et le Ministre des affaires étrangères de ce pays, Sergueï Lavrov.

« La crise actuelle ne peut être résolue que par des moyens diplomatiques pacifiques basés sur les principes de la Charte des Nations Unies, notamment concernant le respect de la souveraineté, de l'unité et de l'intégrité territoriale de l'Ukraine », a ajouté le chef de l'ONU. « Il faut un véritable dialogue entre Kiev et Moscou ».

Les tensions existent entre les deux pays depuis la déposition du Président du Président ukrainien Victor Ianoukovitch, suite à des mois de troubles politiques, et elles ont été aggravées récemment avec le déploiement de troupes russes dans la région autonome de Crimée et l'organisation d'un référendum sur sa sécession de l'Ukraine.

Lors de sa réunion jeudi avec les responsables politiques russes, M. Ban aavait appelé les parties prenantes à « s'abstenir de toute actions hâtives ou provocatrices qui risqueraient d'exacerber la situation déjà très tendue et volatile. Les discours inflammatoires risquent d'aggraver la situation et de provoquer des réactions dangereuses ».

Le Secrétaire général de l'ONU a également fait part de ses préoccupation lors de sa réunion avec le Président par intérim de l'Ukraine, Oleksandr Turchynov, tout saluant les initiatives des autorités ukrainiennes pour assurer plus d'inclusion, dont la reconnaissance du russe comme seconde langue officielle du pays.

De son côté, le Sous-Secrétaire général des Nations Unies aux droits de l'homme, Ivan Simonovic, est arrivé en Crimée pour une mission de deux jours pour préparer la mission d'observation des droits de l'homme de l'ONU dans cette région.

« Il est primordial que les droits humains de l'ensemble des habitants de l'Ukraine, et en particulier des minorités, soient respectés et protégés », a souligné M. Ban, en réaffirmant l'engagement de l'ONU à apporter un soutien pour l'organisation des élections prévues en mai, soulignant qu'il faut tout mettre en œuvre pour assurer des élections libres, transparentes et équitables afin que tous les Ukrainiens acceptent les résultats.


News Tracker: autres dépêches sur la question

À Moscou, Ban appelle à un dialogue « honnête et constructif » entre la Russie et l'Ukraine

En savoir plus





Coup de projecteur