Syrie : la Mission OIAC-ONU affirme que plus de la moitié de l'arsenal chimique syrien a été retiré ou détruit

La Coordinatrice spéciale de la Mission conjointe de l’OIAC et de l’ONU, Sigrid Kaag. Photo: ONU

20 mars 2014 – La Mission conjointe de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) et de l'ONU chargée de l'élimination des armes chimiques de Syrie a indiqué jeudi que plus de la moitié de l'arsenal chimique syrien a été soit retiré soit détruit.

À ce jour, 53,6% du matériel de guerre chimique de ce pays déchiré par la guerre a été retiré ou détruit. La date butoir pour finaliser la destruction complète de l'arsenal chimique syrien est le 30 juin 2014.

« Ceci représente un progrès considérable », a affirmé La Coordinatrice spéciale de la Mission conjointe, Sigrid Kaag, dans un communiqué de presse. « La Mission conjointe se félicite de cette dynamique, et encourage le République arabe syrienne à maintenir la cadence ».

Au total 11 cargaisons de matériaux chimiques ont été transportés hors de la Syrie pour être détruites selon l'OIAC. Les armes chimiques sont retirées de leurs emplacements en Syrie, chargées sur des navires danois ou norvégiens et transportés vers des sites où elles sont détruites sous la surveillance d'inspecteurs de l'OIAC.

L'OIAC a souligné que pendant que le processus continue, une équipe d'experts sont actuellement en Syrie pour établir un plan pour la destruction des sites de fabrication et de stockage des armes chimiques.

Le processus d'élimination des armes chimiques syriens a commencé en janvier, suite à la conclusion d'un accord négocié entre les États-Unis, la Russie et le gouvernement syrien. Selon cet accord, la Syrie a renoncé à son programme d'armes chimiques et a ratifié la Convention sur l'interdiction de la mise au point, de la fabrication, du stockage et de l'emploi des armes chimiques et sur leur destruction de 1992.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Syrie : la Mission OIAC-ONU salue le départ d'un chargement de gaz moutarde

En savoir plus