Libye : le Conseil de sécurité impose des mesures pour arrêter l'exportation illicite du pétrole brut

Photo: Banque mondiale/Gennadiy Kolodkin (archive)

19 mars 2014 – Le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté mercredi une résolution qui condamne les tentatives d'exporter illicitement du pétrole brut de la Libye et qui impose des sanctions contre des navires qui sont impliqués dans ce commerce illégal.

Dans la résolution, le Conseil de sécurité énonce des mesures contre l'exportation illicite du pétrole brut de la Libye et confie la surveillance de ces mesures au Comité créé en vertu de la résolution 1970 relative à l'embargo sur les armes, à l'interdiction de voyager et au gel des avoirs imposées en Libye.

Le Conseil a demandé au Gouvernement libyen de nommer un référent qui sera chargé de faire la liaison avec le Comité créé en vertu de la résolution 1970 et de signaler tout navire transportant du pétrole brut illicitement exporté, en lui communiquant toute information pertinente dont il dispose, et de l'informer de toute mesure prise.

Avec le consentement préalable de l'Etat de pavillon, les États Membres sont autorisés à inspecter en haute mer les navires qui auraient été désignés par le Comité et à les amener à prendre les mesures voulues pour rendre le pétrole brut à la Libye.

Plus tôt ce mois, le navire Morning Glory, battant pavillon nord-coréen, aurait été approvisionné en pétrole libyen par des groupes armés qui bloquent depuis plusieurs mois un certain nombre de terminaux et de champs pétroliers dans l'est du pays, en violation de la souveraineté libyenne.

A la demande des autorités libyennes, des forces spéciales américaines ont pris le contrôle du pétrolier, qui transportait du pétrole brut d'une valeur estimée à 20 millions de dollars, au large de Chypre.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Libye : le Conseil de sécurité proroge le mandat de la MANUL

En savoir plus





Coup de projecteur