Soudan du Sud : l'ONU appelle les parties prenantes à respecter l'accord de cessez-le-feu suite à de nouveaux affrontements

Des personnes déplacées au Soudan du Sud avec des Casques bleus de la MINUSS. Photo: MINUSS

18 mars 2014 – A l'occasion d'une réunion de Conseil de sécurité mardi sur la situation au Soudan du Sud, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, a rappelé que la crise dans ce pays est fondamentalement une crise politique nationale.

« Le conflit s'est étendu à tout le pays. Aucune région n'est épargnée. Si les actes de violence ont principalement eut lieu dans les Etats du Jonglei, du Haut-Nil, d'Unité et de l'Equateur centre, la polarisation politique suscitée par le conflit affecte désormais la vie de tous les Sud-Soudanais ainsi que le fonctionnement du gouvernement dans l'ensemble du pays », a affirmé M. Ladsous.

Le Secrétaire général adjoint a exprimé sa préoccupation concernant la campagne des autorités sud-soudanaises contre la MINUSS, qui semble systématique et organisée. « Certains représentants des autorités locales et nationales ont orchestré une campagne inacceptable de dénigrement des Nations Unies, avec des manifestations, des articles dans la presse et le harcèlement du personnel de l'ONU, au point de mettre leur vie en danger ».

« Sous ces conditions, nous sommes obligés d'envisager des réductions de notre personnel et de limiter nos activités au minimum absolu, pour la protection des civils, le contrôle du respect des droits de l'homme et la fourniture d'aide humanitaire », a prévenu M. Ladsous

La Mission des Nations Unies dans ce pays (MINUSS) a de son côté exprimé sa préoccupation concernant des affrontements entre les forces du Gouvernement et de groupes d'opposition dans la ville de Malakal dans l'État du Haut-Nil. Lundi soir, deux obus de char ont explosé à environ 200 mètres de son camp dans cette ville, blessant un jeune civil déplacé qui avait cherché la protection de l'ONU dans le camp.

« Cette personne est actuellement soigné à l'hôpital de l'ONU dans le camp », a déclaré le porte-parole de l'ONU, Stéphane Dujarric, lors d'un point de presse à New York. « La mission signale également que des tirs sporadiques d'armes et d'artillerie ont été entendues plus tôt dans la journée hier, non loin du camp ».

La MINUSS a rappelé aux parties prenantes l'importance de respecter pleinement l'accord de cessez-le-feu qui a été signé en janvier pour mettre fin au conflit qui a commencé à la mi- décembre 2013. La crise a déraciné plus de 700.000 personnes, dont 77.000 civils qui cherchent un refuge dans les bases de la MINUSS.

La mission a également souligné que les deux parties au conflit doivent respecter l'inviolabilité des installations des Nations Unies, ainsi que le travail des agences humanitaires sur le terrain.

Dans le cadre des efforts déployés par l'ONU et ses partenaires pour aider les civils, le Programme alimentaire mondial (PAM) a commencé à parachuter des colis d'aide alimentaires dans les zones reculées du pays.

Lors de deux parachutages aujourd'hui, le PAM a fourni suffisamment de céréales pour couvrir les besoins de près de 8.000 personnes déplacées pendant environ 15 jours dans la ville de Ganyiel dans l'État d'Unity, a déclaré l'agence onusienne dans un communiqué de presse. D'autres parachutages sont prévus dans neuf sites dans les États du Haut-Nil, du Jonglei et de l'Unity.

« Nous sommes engagés dans une course contre la montre pour apporter de l'aide aux personnes qui en ont urgemment besoin dans les zones que nous sommes incapables d'atteindre par la route ou par les rivières », a déclaré le Représentant du PAM au Soudan du Sud, Chris Nikoi.

Le PAM a fourni une aide alimentaire à près de 765.000 personnes au Soudan du Sud depuis le début de la crise, et l'agence prévoit d'intensifier son aide à 2,5 millions de personnes affectées par le conflit et l'insécurité alimentaire au cours des prochains mois.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Soudan du Sud : la MINUSS reloge des civils déplacés avant l'arrivée de la saison des pluies

En savoir plus





Coup de projecteur