Afghanistan : la MANUA condamne une attaque meurtrière à la bombe à moins de trois semaines des élections

Le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général en Afghanistan, Nicholas Haysom, en mission de terrain. Photo: MANUA/Aurora V.

18 mars 2014 – La Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) a condamné mardi une attaque suicide qui a eu lieu dans la ville de Maimana, dans la province de Faryab dans le nord du pays, qui a fait 15 morts et 47 blessés.

Selon les informations, le kamikaze aurait fait exploser sa bombe dans le centre de la ville. Selon les autorités sanitaires locales, il y avait deux enfants parmi les morts et une femme enceinte parmi les blessés.

« La croissance continue du nombre de civils tués par des engins explosifs est tragique. L'utilisation de ces bombes dans des lieux fréquentés par des civils, tels que des marchés, est atroce et ne peut en aucun cas être justifié », a déclaré le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général en Afghanistan, Nicholas Haysom, dans un communiqué de presse.

La MANUA a rappelé que l'usage sans distinctions des bombes artisanales pourrait constituer un crime de guerre, et que le droit humanitaire international, qui s'applique à toutes les parties prenantes au conflit armé en Afghanistan, interdit formellement les attaques et l'usage d'armes sans distinction entre les cibles militaires et civils.

À moins de trois semaines des élections présidentielles et provinciales dans le pays, la MANUA a par ailleurs souligné l'importance d'assurer que ces élections se déroulent sans irrégularités, y compris de fraudes qui risqueraient de mettre en doute les résultats.

« Toute actions qui portent préjudice à la confiance en ces élections devraient être évitées puisqu'elles nuiraient à la légitimité du futur gouvernement et aux intérêts nationaux de l'Afghanistan », a affirmé M. Haysom. « Avec des enjeux si importants, les Afghans méritent des élections inclusifs, crédibles, transparentes et dépourvues d'activités qui pourraient entacher les résultats. Cela est crucial pour l'avenir de l'Afghanistan ».

La mission onusienne a souligné que les autorités afghanes ont mis en place des mesures strictes pour détecter et lutter contre la fraude électorale. La mission soutient également l'appel du Président de la Commission électorale aux représentants du gouvernement pour ne pas mettre des fonds publics à disposition de candidats spécifiques.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'ONU encourage les Afghans à participer aux élections et prendre la responsabilité pour l'avenir de leur pays

En savoir plus





Coup de projecteur