Jan Eliasson appelle à davantage de coopération dans lutte contre la drogue

Ouverture de la 57ème session de la Commission des stupéfiants des Nations Unies (CND) à Vienne, en Autriche. Photo: ONUDC

13 mars 2014 – A l'ouverture de la 57ème session de la Commission des stupéfiants des Nations Unies (CND) jeudi à Vienne, en Autriche, le Vice-Secrétaire général des Nations Unies, Jan Eliasson, a appelé les Etats membres à davantage de coopération dans la lutte contre la drogue.

« Le trafic de drogue est une entreprise de plusieurs milliards de dollars qui alimente les réseaux criminels. Le produit annuel tiré des drogues illicites est évalué à environ 320 milliards de dollars », a noté M. Eliasson dans un discours devant les participants de cette session.

« La culture, la fabrication, le trafic et la consommation de drogues illicites continuent de poser une menace majeure à la santé des gens partout, et à la stabilité et au développement durable d'un certain nombre de pays et de régions entières », a renchérii le Directeur exécutif de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), Yury Fedotov.

La Commission des stupéfiants est le principal organe des Nations Unies chargé de la question des drogues illicites. Sa 57ème session doit se dérouler jusqu'au 21 mars à Vienne.

Jan Eliasson a rappelé que la question des drogues illicites était un sujet difficile et controversé. « Nombre d'entre nous ont des points de vue véritablement différents sur la manière de répondre aux problèmes de la drogue aux niveaux local, national, régional et mondial. Il y a d'intenses discussions concernant les méthodes les plus efficaces et les plus appropriées », a-t-il dit.

« Trouver un consensus au sein de la communauté internationale, malgré ces différences, est un défi et véritablement un impératif pour nous tous », a-t-il ajouté, appelant les Etats membres à travailler dans un esprit de coopération pour fournir des solutions.

Le Vice-Secrétaire général a estimé qu'il fallait inclure des représentants de la société civile dans les discussions à ce sujet.

« Le système des Nations Unies se tient prêt à vous assister au cours des deux prochaines années alors que nous préparons la session spéciale de l'Assemblée générale » des Nations Unies qui sera consacrée à la question des drogues illicites, a-t-il encore dit.

« N'oublions jamais qu'en faisant la promotion de la santé, de la prévention et des traitements et en affrontant les réseaux criminels, nous ne disons pas seulement 'non' aux drogues, nous disons aussi 'oui' au développement, à la santé, aux droits de l'homme et à une vie de dignité pour tous », a conclu le Vice-Secrétaire général.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Tourisme : l'ONU lance une campagne de sensibilisation pour lutter contre la traite et le trafic

En savoir plus





Coup de projecteur