Darfour : l'ONU préoccupée par la multiplication des violences intercommunautaires

Des policiers de la MINUAD au Nord-Darfour. Photo Albert González Farran/MINUAD

10 mars 2014 – La Mission de l'Union africaine et des Nations Unies au Darfour (MINUAD) a exprimé dimanche sa préoccupation concernant une flambée de violence intercommunautaire à Saraf Omra, dans le nord du Darfour, qui a coûté la vie à plusieurs personnes et conduit à un déplacement massif de civils au cours des derniers jours.

« Des milliers de déplacés de la ville de Saraf Omra, qui est située à environ 90 kilomètres à l'est d'El Geneina, cherchent actuellement un refuge dans le voisinage de la base de la MINUAD dans cette ville. La mission assure la protection et distribue de l'eau et des soins médicaux à ces civils et travaille avec la communauté humanitaire pour prendre les mesures nécessaires pour répondre à leurs besoins », a expliqué la MINUAD dans un communiqué de presse.

Les patrouilles de la Mission ont indiqué qu'il y a eu des pillages dans la ville et que le marché local a été détruit. Les efforts de réconciliation entre les tribus ont eu lieu, mais la situation reste tendue et les personnes déplacées ont urgemment besoin d'une aide alimentaire et d'accès à l'assainissement. La MINUAD a exhorté les parties prenantes à cesser les hostilités et à trouver une solution pacifique.

L'incident à Saraf Omra s'inscrit dans le cadre d'autres épisodes de violence récents au Darfour, notamment dans les zones Taweisha et El Lait dans le nord et le sud du Darfour, où des milliers de personnes ont été déplacées après le pillage et la destruction de villages dans les zones de Um Gunya et Hajeer.

La MINUAD continue d'appeler les autorités à permettre l'accès sans entraves et immédiat de la mission dans ces zones, afin d'assurer la protection des civils conformément au mandat octroyé par l'Union africaine et l'ONU et accepté par le gouvernement du Soudan.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Darfour : la MINUAD demande l'accès sans entraves à des zones affectées par la violence

En savoir plus





Coup de projecteur