Le Conseil de sécurité réclame la participation active de tous à la campagne 'Enfants, pas soldats'

La Représentante spéciale pour le sort des enfants dans les conflits armés, Leila Zerrougui, en visite en République centrafricaine en décembre 2013. Photo Enfants et Conflits armés

7 mars 2014 – Le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté vendredi une résolution condamnant le recrutement d'enfants soldats et appelant tout le monde à participer à la campagne des Nations Unies lancée jeudi pour prévenir ce recrutement.

Dans cette résolution, le Conseil « condamne fermement toutes violations du droit international applicables concernant le recrutement et l'emploi d'enfants par des parties à un conflit armé ainsi que leur re-recrutement, le meurtre et les mutilations d'enfants, les viols et autres formes de violence sexuelle dont ils sont victimes, les enlèvements, les attaques contre écoles et hôpitaux et le refus d'un accès humanitaire par les parties à un conflit armé ainsi que toutes autres violations du droit international, y compris le droit international humanitaire, des droits de l'homme et des réfugiés, commises sur la personne d'enfants en temps de conflit armé. »

Le Conseil de sécurité se félicite de la campagne 'Enfants, pas soldats' lancée par la Représentante spéciale du Secrétaire général pour le sort des enfants en temps de conflit armé, Leila Zerrougui, et le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) en vue de prévenir le recrutement et l'utilisation d'enfants en temps de conflit par les forces armées gouvernementales et d'y mettre fin d'ici à 2016.

Le Conseil « exhorte à cet égard les gouvernements concernés à faire tout leur possible pour qu'aucun enfant ne figure dans les rangs de l'armée en temps de conflit, et notamment à élaborer et mettre en œuvre à cet effet des plans d'action assortis d'échéances, et demande aux Etats membres, aux entités concernées des Nations Unies, aux organisations non gouvernementales et à la communauté des donateurs d'appuyer, dans leurs domaines de compétence respectifs, la campagne 'Enfants, pas soldats' sachant que l'objectif de cette campagne ne pourra être atteint qu'à la faveur d'un partenariat et de la participation active de tous. »

La résolution indique également que le Conseil décide de continuer d'insérer des dispositions consacrées spécialement à la protection de l'enfance dans les mandats de toutes les opérations de maintien de la paix et de toutes les missions politiques concernées des Nations Unies.

Lors du débat consacré vendredi à cette question, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a rappelé que le Conseil de sécurité avait adopté sa première résolution thématique sur le sort des enfants en temps de conflit armé il y a quinze ans. Il a remercié le Conseil « d'avoir agi de manière décisive en créant un cadre solide en faveur des enfants touchés par les conflits armés. »

S'agissant de la campagne 'Enfants, pas soldats', M. Ban a demandé à la communauté internationale d'apporter son concours aux Etats membres concernés et d'en faire une priorité.

« Le système des Nations Unies s'efforcera d'autre part de mobiliser les acteurs non étatiques pour parvenir à mettre un terme au recrutement d'enfants », a-t-il ajouté.

Pour sa part, la Représentante spéciale du Secrétaire général pour le sort des enfants dans les conflits armés, Leila Zerrougui, a rappelé que les enfants étaient victimes d'atrocités dans de nombreux conflits à travers le monde, notamment au Soudan du Sud, en République centrafricaine et en Syrie.

« Nous ne devons pas les laisser à leur désespoir. Aujourd'hui, nous savons quelles mesures peuvent être prises pour réussir à mettre fin et à prévenir de graves violations contre les enfants dans les conflits armés », a-t-elle dit.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'ONU lance la campagne 'Enfants, pas soldats'

En savoir plus





Coup de projecteur