Conseil des droits de l'homme : l'ONU rappelle le rôle crucial de la société civile

La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Navi Pillay. Photo: ONU

3 mars 2014 – A l'occasion de l'ouverture d'une session du Conseil des droits de l'homme lundi à Genève, plusieurs responsables des Nations Unies ont souligné le rôle crucial de la société civile pour promouvoir les droits de l'homme.

« Les rues, les ondes, des pays entiers bourdonnent d'exigences en matière de justice économique, sociale et politique », a déclaré la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Navi Pillay, dans un discours lors de cette session, qui doit durer jusqu'au 28 mars.

Mme Pillay a insisté sur le rôle important de la société civile dans ces efforts. « Nous devons travailler ensemble pour garantir que l'espace, la voix et la connaissance de la société civile soit nourrie dans tous nos pays », a-t-elle dit.

Rappelant les rapports faisant état de représailles contre des gens qui coopèrent avec les activités des Nations Unies en matière de droits de l'homme, elle a appelé à davantage de mesures pour les protéger. « L'ONU elle-même doit protéger et soutenir ceux qui contribuent à son travail, souvent en prenant de gros risques personnels », a-t-elle dit.

Le Secrétaire général Ban Ki-moon, qui était également présent à l'ouverture de la session lundi, a ajouté que « personne ne devrait voir sa vie menacée pour s'être exprimé contre les violations des droits de l'homme et du droit international humanitaire. »

Il a ajouté que la société civile devrait être en mesure de mener ses activités sans craindre des représailles et des intimidations.

Dans ce contexte, le Secrétaire général a souligné l'importance du plan d'action « Les droits avant tout » qu'il a lancé l'an dernier pour garantir que les droits de l'homme soient la priorité dans toutes les activités de l'ONU.

« L'idée est que le système des Nations Unies tire parti de l'ensemble des mandats dont il dispose pour protéger les personnes qui sont en danger », a-t-il dit.

Le Président de l'Assemblée générale des Nations Unies, John Ashe, a également souligné l'importance de la société civile pour lutter contre les inégalités dans le monde.

Selon lui, il faut se rappeler « quelle somme de courage et de force est nécessaire à ces champions des droits de l'homme quand il est si facile de détourner le regard ou prendre une position moins courageuse. »

« Il ne peut y avoir de véritable développement si tout le monde n'a pas accès aux droits de l'homme, à la démocratie, à la dignité et à la liberté », a-t-il dit.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'ONU doit renforcer son soutien à l'état de droit, selon Ban Ki-moon

En savoir plus





Coup de projecteur