A Genève, Ban discute de la crise en Ukraine avec le chef de la diplomatie russe

Le Secrétaire général Ban Ki-moon avec le Ministre des affaires étrngères de Russie, Sergueï Lavrov, à Genève. Photo: ONU

3 mars 2014 – Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a rencontré lundi à Genève le Ministre russe des affaires étrangères, Sergueï Lavrov, avec qui il a discuté de la crise en Ukraine et de l'importance d'une désescalade de la tension.

La rencontre a eu lieu en marge d'une session du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies.

« Ils ont discuté de la crise en Ukraine et de l'importance d'une désescalade de la situation à travers un dialogue constructif et significatif », a indiqué le porte-parole du Secrétaire général dans une note à la presse.

Lors d'une conférence de presse avant cette rencontre, le Secrétaire général a déclaré qu'il allait exhorter « la Fédération russe d'éviter tout acte et toute rhétorique qui pourraient entraîner une escalade de la situation et au lieu de cela de développer des contacts avec l'Ukraine de manière constructive et grâce à des moyens pacifiques. »

Le parlement russe a approuvé à l'unanimité samedi la demande du président Vladimir Poutine d'avoir recours à l'armée russe en Ukraine à la suite de la chute du Président Victor Ianoukovitch, qui s'est réfugié en Russie.

Ces derniers jours, Ban Ki-moon a multiplié les conversations téléphoniques et rencontres au sujet de la crise en Ukraine.

Lors de sa conférence de presse, il a indiqué avoir parlé au téléphone avec le Président français, François Hollande, la Haut-Représentante de l'Union européenne, Catherine Ashton, le Président suisse et Président de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), Didier Burkhalter, et le Secrétaire général de l'OSCE, Lamberto Zannier.

« Lors de toutes mes conversations avec ces dirigeants, j'ai souligné que nous partagions tous la responsabilité d'apporter notre aide pour trouver une solution pacifique dans le cadre d'un effort collaboratif. J'ai aussi demandé au Vice-Secrétaire général des Nations Unies de discuter cette question sur la base des objectifs fondamentaux des Nations Unies et de la Charte des Nations Unies », a dit Ban Ki-moon.

Le Secrétaire général a demandé au Vice-Secrétaire général des Nations Unies, Jan Eliasson, de se rendre lundi à Kiev. Il a également discuté dimanche à Genève avec Robert Serry, qu'il avait envoyé la semaine dernière en Ukraine. Ce dernier lui a fait un exposé de sa visite dans ce pays.

« J'ai souligné de manière répétée qu'il était crucial de garantir le plein respect et la préservation de l'indépendance de l'Ukraine, de son unité, de sa souveraineté et de son intégrité territoriale. Il est très important de restaurer le calme, de réduire immédiatement les tensions grâce au dialogue », a dit Ban Ki-moon.

A New York, le Conseil de sécurité de l’ONU s’est réuni lundi pour la troisième fois en quatre jours pour faire le point sur la situation en Ukraine. Le Sous-Secrétaire général aux affaires politiques des Nations Unies, Oscar Fernandez-Taranco, a fait un exposé devant les Etats membres.

Lors de sa rencontre avec le chef de la diplomatie russe, le Secrétaire général a également discuté de la situation en Syrie.

Dimanche, Ban Ki-moon a eu une longue conversation avec le Représentant spécial conjoint pour la Syrie, Lakhdar Brahimi.

« Nous sommes déterminés à ramener les parties à la table (de négociations) ici à Genève. Mais pour le moment, nous avons le sentiment qu'il est urgent pour les parties, et pour ceux qui ont une influence sur eux, de réfléchir à la manière dont les pourparlers peuvent arriver aux progrès dont le peuple syrien et la région ont besoin de toute urgence », a dit le Secrétaire général.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Ban envoie le Vice-Secrétaire général Eliasson en Ukraine

En savoir plus





Coup de projecteur