Ukraine : réunion d'urgence du Conseil de sécurité ; Ban se dit très préoccupé

Source: OCHA/ReliefWeb

1 mars 2014 – Le Conseil de sécurité des Nations Unies s'est réuni samedi pour la deuxième fois en deux jours pour discuter de la crise en Ukraine, alors que le Secrétaire général Ban Ki-moon s'est dit très inquiet de la détérioration de la situation dans ce pays.

Le Conseil a d'abord eu des consultations à huis clos samedi après-midi qui ont été suivies par une réunion. Ces discussions font suite à une réunion d'urgence du Conseil de sécurité vendredi après-midi.

De son côté, le Secrétaire général des Nations Unies continue de suivre de près la crise en Ukraine, notamment ce qui se passe dans la région de Crimée, et « est très inquiet de la détérioration de la situation », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse samedi.

« Le Secrétaire général répète son appel à un respect complet et à la préservation de l'indépendance, de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de l'Ukraine. Il appelle à un retour immédiat au calme et à un dialogue direct entre toutes les parties prenantes pour résoudre la crise actuelle », a-t-il ajouté.

Ban Ki-moon a discuté au téléphone samedi après-midi avec le Président russe Vladimir Poutine de la situation en Ukraine.

Alors que le Secrétaire général devait s'envoler samedi pour l'Europe, il a demandé au Vice-Secrétaire général, Jan Eliasson, de faire un exposé de la situation en Ukraine devant les Etats membres lors de la réunion de samedi après-midi.

Dans son exposé devant le Conseil de sécurité, M. Eliasson a cité des informations faisant état d'aéroports et de bâtiments publics bloqués par des hommes armés non identifiés en Crimée et d'autres informations indiquant que des bâtiments administratifs régionaux ont été saisis par des personnels armés dans plusieurs villes de l'est et du sud de l'Ukraine.

Selon la presse, le parlement russe a approuvé à l'unanimité samedi la demande du président Vladimir Poutine d'avoir recours à l'armée russe en Ukraine à la suite de la chute du Président Victor Ianoukovitch, qui s'est réfugié en Russie.

Vendredi, à la suite de la réunion d'urgence du Conseil de sécurité, la Présidente du Conseil de sécurité pour le mois de février, la Représentante permanente de Lituanie, Raimonda Murmokaité, avait déclaré à la presse que “lors de la discussion, un soutien a été exprimé pour l'unité, l'intégrité territoriale et la souveraineté de l'Ukraine.”

“Le Conseil a convenu qu'il était important que tous les acteurs politiques en Ukraine exercent un maximum de retenue et a appelé à un dialogue ouvert à tous, reconnaissant la diversité de la société ukrainienne », avait ajouté la Présidente du Conseil.

Par ailleurs, le Conseiller de haut niveau du Secrétaire général, Robert Serry, qui avait été envoyé en Ukraine mardi, a indiqué samedi qu'il ne se rendrait pas dans la région de Crimée, comme le lui avait demandé le Secrétaire général.

« A la suite des consultations au Conseil de sécurité hier, le Secrétaire général m'a demandé de me rendre en Crimée dans le cadre de ma mission d'établissement des faits. J'ai depuis été en contact avec les autorités de la République autonome de Crimée et je suis arrivé à la conclusion qu'une visite en Crimée aujourd'hui n'est pas possible », a dit M. Serry dans une déclaration à la presse.

M. Serry a indiqué qu'il se rendrait à Genève, où il rencontrera dimanche le Secrétaire général et le consultera sur les prochaines étapes.

Lors de sa visite en Ukraine, M. Serry a rencontré à Kiev les nouvelles autorités ukrainiennes pour discuter de la situation dans le pays.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Le Conseil de sécurité se réunit en urgence pour discuter de la crise en Ukraine

En savoir plus





Coup de projecteur