Venezuela : Ban appelle au dialogue pour éviter de nouveaux incidents violents

26 février 2014 – Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a exprimé mercredi sa préoccupation concernant la violence au Venezuela qui a déjà coûté la vie à plusieurs personnes dans le cadre des manifestations contre le gouvernement, et il a appelé toutes les parties prenantes à faire preuve de retenue pour empêcher de nouveaux incidents violents.

« Le Secrétaire général a pris acte des appels au dialogue du Président Nicolas Maduro et d'autres Vénézuéliens. Il espère que les parties prenantes feront des gestes concrets pour réduire l'effet de polarisation et pour créer les conditions nécessaires pour engager un dialogue capable de rétablir le calme dans le pays au plus vite », a déclaré le porte-parole de M. Ban dans une déclaration à la presse.

Au moins 13 personnes sont mortes depuis le début des manifestations il y a deux semaines. Selon le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH), des milliers de personnes ont participé aux manifestations dans les grandes villes du pays.

Le représentant régional du HCDH en Amérique du Sud a appelé le gouvernement du Venezuela pour demander que les droits à la liberté de réunion pacifique et la liberté d'expression soient garantis, et qu'une enquête approfondie et impartiale sur l'éventuel usage excessif de la force et les décès de manifestants soient lancées.

Le Secrétaire général de l'ONU a également appelé à la protection des droits de l'homme de tous les Vénézuéliens. Il a appelé l'ensemble des citoyens de ce pays, quelles que soient leurs opinions politiques, à exprimer leurs points de vue et différends de façon pacifique et conformément à la loi, ainsi que de rechercher un terrain d'entente.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Venezuela : l'ONU demande une enquête suite aux décès de plusieurs manifestants

En savoir plus