RDC : l'ONU juge que les objectifs de paix sont à portée de main

Des casques bleus de la MONUSCO en patrouille en République démocratique du Congo. Photo ONU/Sylvain Liechti

25 février 2014 – A l'occasion de la commémoration du premier anniversaire de l'Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la République démocratique du Congo et la région, les Nations Unies et ses partenaires ont estimé que les progrès réalisés étaient indéniables et que les objectifs de paix étaient à portée de main.

L'Accord-cadre de paix a été signé le 24 février 2013 à Addis-Abeba, en Ethiopie, par 11 Etats de la région, avec deux nouveaux signataires cette année, dans le but d'apporter la paix en RDC et mettre fin aux cycles de violence qui affectent le pays.

Dans une déclaration conjointe publiée mardi, Mary Robinson, Envoyée Spéciale du Secrétaire-général des Nations Unies pour la Région des Grands Lacs; Martin Kobler, Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en RDC ; Boubacar Diarra, Représentant spécial de l'Union Africaine pour la région des Grands Lacs; Russel Feingold, Envoyé spécial des Etats-Unis pour la région des Grands Lacs et la RDC ; et Koen Vervaeke, Coordonnateur principal de l'Union Européenne pour la région des Grands Lacs s'associent à la commémoration du premier anniversaire de l'Accord-cadre.

« Les progrès réalisés sont indéniables. Nous avons vu le mouvement rebelle du M23 vaincu et le gouvernement de la RDC conclure avec les rebelles un processus de paix. Nous avons également assisté à une construction progressive de la confiance et du consensus dans la région et une plus forte détermination de la part de ses leaders à trouver des solutions à travers l'Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération », disent-ils dans cette déclaration.

« Une structure et des mécanismes aux niveaux national, régional et international sont en place et prêts à transformer l'espoir pour un avenir pacifique en une paix réelle ici et maintenant. Au moment où nous entrons dans la deuxième année de l'Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération, l'heure est à l'action », ajoutent-ils.

Selon eux, les volets social et économique de l'Accord-cadre devront être accélérés. « La paix ne saurait s'enraciner sans que les entreprises et l'emploi prospèrent. Les énergies productives des femmes, de la jeunesse et la société civile devront être incorporées dans la recherche des solutions durables et la responsabilité de rendre compte par toutes les parties dans la mise en oeuvre de l'Accord », disent-ils.

« Les objectifs de la paix et la sécurité dans la région des Grands Lacs, presqu'un rêve, il y a une année, sont maintenant à notre portée, quoiqu'il reste encore des tâches importantes à accomplir. Les indicateurs sont tout à fait positifs. Cependant, il appartient à nous tous de saisir cette opportunité sans précédent qui s'offrent à nous pour instaurer une paix durable et un meilleur avenir pour tous les peuples de la région », conclut la déclaration conjointe.

De son côté, la Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a déploré mardi la mort d'un journaliste de télévision en République démocratique du Congo, mortellement touché le 15 février alors qu'il couvrait des affrontements dans la province du Nord Kivu, dans l'Est du pays.

« C'est avec une grande tristesse que j'ai appris la mort de Kennedy Germain Mumbere Muliwavyo », a déclaré la Directrice générale. « Il est fondamental que les entreprises médiatiques s'assurent que les journalistes qu'elles envoient dans les zones de conflit reçoivent une formation physique et psychologique adaptée pour garantir leur propre protection ».

Kennedy Germain Mumbere Muliwavyo, journaliste pour la Radio Télévision Muungano d'Oïcha, se trouvait à bord d'un véhicule militaire de la RDC qui a été attaqué par un groupe de rebelles ougandais. Il a succombé à ses blessures le 16 février.


News Tracker: autres dépêches sur la question

RDC : Robinson salue les progrès réalisés un an après la signature de l'accord de paix

En savoir plus





Coup de projecteur