RDC : l'envoyé de l'ONU déplore des incidents violents à Bukavu

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour la République démocratique du Congo (RDC), Martin Kobler. Photo MONUSCO/Myriam Asmani

21 février 2014 – Le Représentant spécial du Secrétaire général en République démocratique du Congo (RDC), Martin Kobler, s'est dit vendredi vivement préoccupé par des violences qui se sont produites la veille à Bukavu, dans la province du Sud-Kivu, à l'Est de la RDC.

« Ces évènements nous interpellent tous. Je tiens à rappeler la responsabilité partagée des acteurs politiques et des autorités administratives et sécuritaires. La préservation de la paix et de la sécurité de tous ainsi que le respect des droits de l'homme sont le devoir de chacun », a dit M. Kobler dans une déclaration à la presse.

Des incidents violents ont éclaté lors d'une manifestation d'un parti politique, l'Union pour la Nation Congolaise (UNC), mercredi sur la place de l'indépendance à Bukavu, au Sud-Kivu. Sur les quarante-sept personnes blessées décomptées par les autorités sanitaires et policières, la Mission des Nations Unies (MONUSCO) a pu rendre visite et écouter les témoignages de vingt d'entre eux ; civils et policiers confondus.

La MONUSCO a rappelé que « les libertés de réunion et de manifestation pacifique sont reconnues et garanties par la Constitution de la RDC. »


News Tracker: autres dépêches sur la question

RDC : l'envoyé de l'ONU préoccupé par des exécutions présumées de civils au Nord-Kivu

En savoir plus





Coup de projecteur