Syrie : l'UNRWA condamne un attentat meurtrier près d'une école

Le Commissaire général de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine au Proche-Orient (UNRWA), Filippo Grandi. Photo: UNRWA

19 février 2014 – Le chef de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), Filippo Grandi, a vivement condamné mercredi un attentat à la bombe qui a tué 18 personnes, dont cinq enfants, près d'une école gérée par l'agence onusienne dans le sud de la Syrie.

« Je dois exprimer mon dégoût face à ce mépris flagrant pour la vie des civils et le droit international », a dit M. Grandi au sujet de cet attentat qui a eu lieu mardi près de l'école de Zeitoun à Muzeirib, à 11 kilomètres au nord-ouest de Dera'a.

Selon l'UNRWA, parmi les morts, il y a cinq enfants réfugiés palestiniens et un employé de l'agence. Au moins vingt autres personnes ont été blessées, dont deux employés et huit écoliers.

Cet attentat intervient huit jours après que l'UNRWA a condamné une explosion qui a blessé 40 écoliers à l'école de Turaan dans la même ville.

« La tragédie d'hier montre sans aucun doute que le conflit en Syrie ne peut s'arrêter que grâce au dialogue et aux négociations politiques », a dit M. Grandi. Il a appelé les parties prenantes et la communauté internationale « à agir ensemble maintenant. »


News Tracker: autres dépêches sur la question

Syrie : l'UNRWA attend un feu vert pour reprendre la distribution d'aide à Yarmouk

En savoir plus





Coup de projecteur