Liban : l'ONU condamne un attentat dans la banlieue de Beyrouth

Le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le Liban, Derek Plumbly. Photo ONU/Ryan Brown (Photo d’archive)

19 février 2014 – Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, et le Conseil de sécurité ont condamné mercredi un attentat à la voiture piégée dans le quartier de Bir Hassan, dans la banlieue sud de Beyrouth, au Liban, qui a fait de nombreux morts.

Le Secrétaire général « présente ses condoléances aux familles des victimes et au gouvernement et au peuple du Liban », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse.

Ban Ki-moon a noté les efforts de l'armée et des forces de sécurité libanaises pour empêcher de telles attaques et a appelé à traduire en justice les auteurs de ce crime.

« Le Secrétaire général appelle toutes les parties prenantes libanaises à soutenir leur nouveau gouvernement et les autres institutions étatiques », ajoute la déclaration.

Dans une déclaration à la presse, le Conseil de sécurité a également condamné cet attentat "qui a été revendiqué par un groupe lié à Al-Qaïda".

"Les membres du Conseil de sécurité ont salué l’engagement du nouveau gouvernement à maintenir la sécurité et la stabilité au Liban et souligné la nécessité de traduire en justice les auteurs de l’attentat", précise la déclaration.

Un peu plus tôt, le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le Liban, Derek Plumbly, avait appelé « les Libanais à rester unis face à de tels actes terroristes choquants et aveugles et à poursuivre sur l'avancée positive qu'a constitué la formation d'un nouveau gouvernement il y a quelques jours en soutenant les institutions étatiques ».

Au moins quatre personnes auraient été tuées et des dizaines d'autres blessées dans cet attentat. D'après la presse citant des sources de sécurité, deux kamikazes ont fait exploser une voiture et une moto près d'un centre culturel iranien.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Liban : l'ONU salue la formation d'un nouveau gouvernement

En savoir plus





Coup de projecteur