Venezuela : l'ONU demande une enquête suite aux décès de plusieurs manifestants

Le porte-parole du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH), Rupert Colville. Photo: HCDH

14 février 2014 – Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) a exprimé vendredi sa préoccupation concernant l'escalade de la violence au Venezuela suite à la mort d'au moins trois personnes lors de manifestations dans la capitale Caracas mercredi.

Des milliers de personnes dans les grandes villes du pays ont participé à des manifestations contre la détention d'étudiants qui avaient manifesté plus tôt dans la semaine, ainsi que contre la hausse des taux de criminalité et des conditions de vie plus difficiles dans le pays. Jeudi, le procureur général a indiqué que trois personnes ont perdu la vie, 66 ont été blessées et 69 détenues, à la suite d'affrontements pendant et après les manifestations.

« Nous avons également reçu des informations selon lesquelles des journalistes auraient été intimidés, leur matériel confisqué. Des journalistes locaux et internationaux auraient également été attaqués alors qu'ils couvraient les manifestations. Certains manifestants auraient été arrêtés et risquent d'être poursuivis sur des accusations de terrorisme », a expliqué le porte-parole du HCDH, Rupert Colville, lors d'une conférence de presse à Genève.

Le représentant régional du HCDH en Amérique du Sud a contacté le gouvernement du Venezuela pour demander que les droits à la liberté de réunion pacifique et la liberté d'expression soient garantis, et qu'une enquête approfondie et impartiale sur l'éventuel usage excessif de la force et les décès de manifestants soient lancées. Il a également demandé aux autorités que les personnes détenues soient soit inculpées de chefs d'accusation réelles soit libérées immédiatement.

M. Colville a souligné que les auteurs de violence et de meurtres doivent être traduits en justice et sanctionnés de façon appropriée.

« Le HCDH est particulièrement préoccupé par les informations d'attaques contre des manifestants par des groupes armés agissant en toute impunité. Nous craignons que cette situation puisse déclencher de nouveaux incidents violents et que cela risque d'enclencher un cycle de violence », a expliqué le porte-parole.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Venezuela : le Secrétaire général présente ses condoléances après le décès du Président Hugo Chávez

En savoir plus