Soudan : le groupe d'experts chargé de surveiller l'application des sanctions reconduit pour 13 mois

Vestiges de combats dans le Nord Darfour.

13 février 2014 – Le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté jeudi une résolution reconduisant pour treize mois le mandat du groupe d'experts chargé de surveiller l'application des sanctions imposées, dans la région du Darfour, au Soudan, sur les armes, les déplacements et les avoirs financiers.

Ces sanctions, qui durent depuis 2004, font obligation à tous les États de prendre les mesures nécessaires pour empêcher la vente ou la fourniture d'armement et de matériel connexe à tous individus et entités non gouvernementales opérant au Darfour.

Les États doivent en outre empêcher la fourniture d'une formation ou d'une assistance technique concernant la livraison, fabrication, entretien ou utilisation de matériels militaire et paramilitaire.

Dans sa résolution adoptée jeudi, le Conseil de sécurité s'inquiète « de ce que l'interdiction de voyager et le gel des avoirs visant des individus désignés ne sont pas appliqués par tous les Etats membres ». Il réaffirme que « tous les Etats doivent prendre les mesures nécessaires pour empêcher l'entrée sur leur territoire ou le passage en transit par leur territoire de toutes personnes désignées. »

Le Conseil de sécurité déplore aussi que « certains individus ayant des liens avec le gouvernement soudanais et des groupes armés au Darfour continuent de commettre des actes de violence contre des civils, d'entraver le processus de paix et d'ignorer ses exigences » et exprime son intention « d'imposer des sanctions ciblées. »

Dans sa résolution, le Conseil de sécurité demande enfin au gouvernement soudanais « de lever toutes les restrictions et limitations et tous les obstacles bureaucratiques entravant les travaux du Groupe d'experts. »


News Tracker: autres dépêches sur la question

Darfour : la situation sécuritaire s'est détériorée au cours de 2013, selon Ladsous

En savoir plus





Coup de projecteur