Syrie : la pause humanitaire à Homs permet d'évacuer plus de 80 personnes

La Secrétaire générale adjointe des Nations Unies aux affaires humanitaires, Valerie Amos. Photo: Violaine Martin

7 février 2014 – Les Nations Unies ont confirmé vendredi que la pause humanitaire de trois jours convenue entre les parties en conflit en Syrie concernant la vieille ville de Homs a permis d'évacuer 83 personnes.

« Ces personnes, des femmes, des enfants et des personnes âgées, ont été transportées vers le lieu de leur choix, escortées par des employés des Nations Unies et du Croissant Rouge arabe syrien », a précisé un porte-parole de l'ONU, Farhan Haq, lors d'un point de presse à New York.

La Secrétaire générale adjointe des Nations Unies aux affaires humanitaires, Valerie Amos, a salué cette nouvelle.

« Alors que cette évacuation aujourd'hui est une véritable percée et une avancée limitée mais importante vers le respect du droit humanitaire international, il y a toujours de nombreux civils malades et blessés dans la vieille ville de Homs », a souligné Mme Amos.

« Je continue à appeler à l'évacuation sûre et volontaire de tous les civils et à un accès total des travailleurs humanitaires pour aider les gens coincés dans des situations similaires à travers la Syrie », a-t-elle ajouté.

« Je reste en étroit contact avec les équipes humanitaires sur le terrain, qui travaillent avec les autorités locales, les représentants des parties en conflit et les leaders communautaires pour évacuer davantage de civils et fournir de l'aide dans les prochains jours », a encore dit la Secrétaire générale adjointe.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Syrie : l'ONU salue l'accord sur une pause humanitaire à Homs

En savoir plus





Coup de projecteur