L'UNESCO condamne le meurtre d'un journaliste au Cambodge

La Directrice générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova. Photo: UNESCO

7 février 2014 – La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a appelé vendredi à traduire en justice les responsables du meurtre du journaliste cambodgien Suon Chan.

« Je suis choquée par le meurtre brutal de Suon Cahn », a déclaré la Directrice générale. « C'est la société toute entière qui est affectée quand la violence est utilisée pour faire taire les journalistes dans l'exercice de leur métier. Les auteurs de ce crime doivent être traduits en justice pour renforcer la liberté d'expression et la liberté de la presse au Cambodge ».

Un groupe d'hommes armés de pierres et de tiges de bambou ont attaqué Suon Chan, 44 ans, près de son domicile à Cholkiri dans la province de Kampong Chhnang, le soir du 31 janvier. Deux personnes, venues le secourir, ont également été blessées. Ils ont été tous les trois transportés vers un hôpital local. Suon Chan, gravement blessé, est décédé lors de son transfert vers un hôpital de Phnom Penh.

Selon les informations publiées dans la presse, l'attaque aurait été menée en représailles de son travail d'enquête sur la pêche illégale dans la province pour le journal Maekea Kampuchea.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'UNESCO condamne le meurtre de journalistes au Pakistan et en Iraq

En savoir plus





Coup de projecteur