Thaïlande : l'UNICEF condamne le meurtre de trois enfants dans le sud du pays

Des enfants jouent dans les décombres d’une école ravagée par un incendie dans le sud de la Thaïlande en 2008. Photo: UNICEF/Chumsak Kanoknan

5 février 2014 – Suite au meurtre lundi soir de trois jeunes garçons dans la province de Narathiwat dans le sud de la Thaïlande, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a exprimé mercredi sa préoccupation concernant la violence que subissent les enfants dans les régions méridionales de ce pays.

Selon les médias thaïlandais, les trois garçons, des frères âgés respectivement de trois, cinq et neuf ans, ont été abattus par un groupe d'hommes armés qui ont ouvert le feu sur la famille alors que celle-ci rentrait de la mosquée de leur village. Leur mère enceinte et leur père ont également été blessés.

Les autorités locales ont ouvert une enquête sur l'incident pour savoir s'il serait lié au conflit qui sévit dans la région. Depuis 2004, les provinces du sud de la Thaïlande sont ensanglantées par des attaques à la bombe et des fusillades, après la reprise des activités d'un mouvement séparatiste. Plusieurs milliers de personnes ont perdu la vie dans ces violences.

« L'UNICEF condamne fermement cette attaque contre des enfants innocents », a déclaré le Représentant de l'UNICEF en Thaïlande, Bijaya Rajbhandari, dans un communiqué de presse.

« Nous sommes très préoccupés par la poursuite de la violence contre les enfants dans le sud de la Thaïlande. Cela doit s'arrêter. Nous appelons toutes les parties prenantes à tout faire pour assurer que les enfants ne soient pas les victimes de la violence », a-t-il ajouté.

Selon l'organisation Deep South Watch, qui surveille la situation dans le sud du pays, 62 enfants âgés de moins de 15 ans ont été tués depuis le début du conflit en 2004, et 387 autres blessés.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'UNICEF condamne le meurtre d'une fillette de 11 ans dans le sud de la Thaïlande

En savoir plus





Coup de projecteur