Centrafrique : les stocks de nourriture à Bangui sont à un niveau très bas, selon le PAM

Le Programme alimentaire mondial fournit une assistance à des centaines de milliers de personnes déplacées en RCA. Photo: PAM/Djaounsede Pardon Madjiangar

4 février 2014 – Le Programme alimentaire mondial (PAM) a prévenu mardi qu'il pourrait être contraint de transporter de la nourriture par avion vers Bangui, la capitale de la République centrafricaine, alors que des camions d'aide alimentaire sont bloqués à la frontière avec le Cameroun.

La porte-parole du PAM à Genève, Elisabeth Byrs, a indiqué lors d'un point de presse que la Mission africaine pour la Centrafrique (MISCA) avait envoyé une escorte armée à la frontière pour permettre aux camions bloqués de poursuivre leur route. Cette escorte devait arriver à la ville frontalière de Garoua-Boulai ce mardi.

« Sur les 43 camions transportant de la nourriture du PAM qui sont bloqués actuellement à la frontière, il reste à savoir combien d'entre eux pourront franchir cette frontière. Le convoi devait arriver à Bangui jeudi ou vendredi », a dit Mme Byrs.

Selon elle, « les stocks de nourriture sont à un niveau très bas à Bangui ». Au 30 janvier, il y avait seulement 120 tonnes de céréales, soit juste assez pour une semaine.

« Le PAM se prépare désormais à démarrer le transport de nourriture par avion depuis Douala, au Cameroun. Cette mesure de dernier recours augmenterait de manière substantielle le coût de la livraison de nourriture aux personnes dans le besoin en République centrafricaine », a dit la porte-parole.

Le PAM envisage de faire voler chaque jour un Boeing 747 pouvant transporter 100 tonnes de nourriture entre Douala et Bangui. L'agence onusienne prévoit de transporter 2.000 tonnes de nourriture, principalement du riz, vers Bangui au cours du mois de février. Ce transport par avion coûte cinq fois plus cher que par la route.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Centrafrique : le PAM commence à distribuer de l'aide autour de Bossangoa

En savoir plus