RDC : le Conseil de sécurité reconduit les sanctions et le groupe d'experts

Des enfants soldats près de Bunia, en Ituri, dans l’est de la Répubolique démocratique du Congo (RDC). Photo: UNICEF/HQ03-0555/LeMoyne

30 janvier 2014 – Le Conseil de sécurité a reconduit jusqu'au 1er février 2015 les sanctions, les mesures financières et sur les déplacements à l'encontre des personnes, entités et groupes armés sévissant dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC).

Le Conseil de sécurité, par une résolution adoptée à l'unanimité jeudi, a également prié le Secrétaire général de proroger, pour une période prenant fin le 1er février 2015, le mandat du Groupe d'experts, en lui demandant un rapport à mi-parcours d'ici au 28 juin 2014 et un rapport final avant le 16 janvier 2015.

Le Groupe d'experts doit analyser toutes informations pertinentes, en RDC et dans les pays de la région, sur les mouvements d'armes et de matériels connexes ainsi que sur les réseaux qui fournissent assistance à des groupes armés et milices étrangers et congolais opérant dans le territoire du Nord et du Sud-Kivu et de l'Ituri, ainsi qu'aux groupes qui ne sont pas parties à l'Accord global et inclusif en RDC.

Le Conseil de sécurité, dans sa résolution, exige des forces armées congolaises (FARDC), des Forces alliées démocratiques (ADF), de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) et des divers groupes Maï-Maï de « cesser immédiatement toutes formes de violence et autres activités déstabilisatrices ».

Aux États de la région, il demande de prendre des mesures concrètes pour qu'aucun appui ne soit apporté aux groupes armés dans l'est de la RDC, notamment aux Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR).

Il exige aussi que le gouvernement congolais, comme il s'y est engagé dans les déclarations de Nairobi du 12 décembre 2013, « hâte l'exécution de son programme de désarmement, de démobilisation et de réintégration, en coordination avec l'ONU, les organisations internationales et les pays voisins où des ex-combattants du M23 ont trouvé refuge ».


News Tracker: autres dépêches sur la question

RDC : l'ONU demande aux groupes armés de permettre un accès humanitaire au Katanga

En savoir plus





Coup de projecteur