L'ONU est un partenaire indéfectible de l'Afrique, rappelle Eliasson

Le Vice Secrétaire général Jan Eliasson. Photo ONU/Evan Schneider

30 janvier 2014 – Lors d'une session de l'Assemblée de l'Union Africaine jeudi à Addis Abeba, le Vice-Secrétaire général des Nations Unies, Jan Eliasson, a réitéré le soutien indéfectible des Nations Unies à l'Afrique a souhaité un approfondissement du partenariat avec l'organisation panafricaine.

« Alors que le reste du monde s'efforce de sortir de la crise économique, nous nous rencontrons à un moment de progrès et de croissance économique impressionnante en Afrique », a dit M. Eliasson.

« Il faudrait que cette croissance se traduise par un développement économique transformatif, avec plus d'emplois, une plus grande égalité et de meilleures conditions de vie. Les Nations Unies sont votre partenaire indéfectible dans la poursuite de cet objectif », a-t-il ajouté.

Le Vice-Secrétaire général a souligné que l'objectif des Nations Unies était d'approfondir son partenariat avec l'architecture de paix et de sécurité de l'Union africaine.

Il a évoqué plusieurs crises actuelles sur le continent africain, notant des résultats positifs en République démocratique du Congo, au Mali et en Somalie.

Il a réitéré l'inquiétude que suscitent les crises au Soudan du Sud et en République centrafricaine.

M. Eliasson a salué l'initiative prise par l'Union africaine de créer une commission d'enquête sur les violations des droits de l'homme commises lors du conflit au Soudan du Sud.

S'agissant de la République centrafricaine, il a estimé que la priorité immédiate devait être « de soutenir la Mission internationale de soutien à la Centrafrique sous conduite africaine (MISCA), qui manque sérieusement de fonds. » Il a encouragé tous les Etats membres de l'ONU à être généreux lors de la conférence d'annonce de contributions qui se tiendra ce samedi.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Afrique: ONU-Femmes et la Fondation Mara s'allient pour soutenir les femmes entrepreneures

En savoir plus






Coup de projecteur